Questions juridiques

Propriété, expropriation, servitudes

Question - A la suite d’un arrangement de famille, mon beau-père a gardé une partie d’une parcelle pour la vendre en terrain constructible. L’entrée de celle-ci se trouve sur son terrain. Peut-on lui imposer de nous laisser un passage pour aller dans l’autre partie de la parcelle, qui nous appartient?

Réponse -

Tout propriétaire dont le terrain ne borde pas la voie publique est en droit d’obtenir, en contrepartie du paiement d’une indemnité, le droit de passer sur un fonds voisin pour accéder chez lui. Ce droit a été instauré par la loi pour les terrains enclavés (qui n’ont pas d’accès ou qui ont un accès insuffisant à la voie publique).

Selon les articles 682 à 685 du code civil, la servitude de passage existe de plein droit au profit d’un fonds enclavé et grève tous les fonds qui l’entourent, à l’exception de la servitude résultant de la division d’une même propriété à l’origine.

Dans ce cas, le passage ne peut être demandé que sur les terrains qui ont fait l’objet de la division.

C’est au propriétaire du fonds enclavé de demander l’accès à la voie publique. Le droit au désenclavement étant reconnu par la loi, il peut être fixé à l’amiable si le propriétaire du terrain à traverser est d’accord ou, à défaut, devant le tribunal de grande instance, qui déterminera le tracé.

Dans tous les cas, pour éviter les litiges, les conditions d’utilisation doivent être précisées: tracé, heures de passage, bénéficiaires, engins admis, frais d’établissement et d’entretien...

Mis à jour le 16 octobre 2008

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Rechercher

parmi nos
700 questions / réponses

Par mots clés

Toutes les questions
de cette catégorie

Galerie Verte et Vin
A lire aujourd'hui
Autres
Acte de vente : séparer foncier et matériel

Je suis sur le point d'acheter une exploitation agricole à... ...

archives