Actualités viticoles

Vigne et vin 29 nouvelles mesures adoptées par l'OIV

Publié le mercredi 07 juillet 2010 - 14h30

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

L'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) a adopté à la fin de juin 29 nouvelles résolutions dans les domaines de la viticulture, de l'œnologie, de l'économie et du droit « afin d'adapter les normes vitivinicoles internationales existantes aux nouveaux défis de la filière ainsi qu'aux nouveaux besoins du consommateur ».

Lors de sa huitième assemblée générale le 25 juin 2010 à Tbilissi (Géorgie), l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) a adopté vingt-neuf nouvelles résolutions dans les domaines de la viticulture, de l'œnologie, de l’économie et du droit « afin d’adapter les normes vitivinicoles internationales existantes aux nouveaux défis de la filière ainsi qu’aux nouveaux besoins du consommateur », prévient un communiqué diffusé mardi.

 

A noter, une nouvelle définition de la notion de terroir vitivinicole et une modification des règles d'étiquetage internationale des vins pour tenir compte de la nouvelle nomenclature européenne sur les vins sans indication géographique.

 

Pour l'OIV désormais, « le terroir vitivinicole est un concept qui se réfère à un espace sur lequel se développe un savoir collectif des interactions entre un milieu physique et biologique identifiable et les pratiques vitivinicoles appliquées, qui confèrent des caractéristiques distinctives aux produits originaires de cet espace ».

 

Les Etats membres de l'OIV ont aussi adopté une résolution visant à « protéger le patrimoine inestimable des variétés et des espèces de vigne, au moyen de larges campagnes de prospection, de la conservation in situ de ce matériel végétal, et de soutien d’actions de recherche destinées à améliorer les différents systèmes et modes de conservation possibles ». Il a également été décidé d’élaborer un inventaire mondial des conservatoires de ressources génétiques consacrés à la vigne en vue de constituer une liste des accessions des variétés conservées, précise l'OIV.

 

Dans le domaine de l’économie et du droit, l’OIV a adopté, entre autres, deux modifications de sa norme internationale pour l’étiquetage des vins. Désormais, il est possible, selon cette norme, d'apposer sur les étiquettes des vins ne bénéficiant pas d’une appellation d’origine reconnue ou d’une indication géographique reconnue, l’indication de la dénomination variétale (cépage) et celle du millésime ou de l’année de récolte. Ainsi, les nouvelles règles d'étiquetage internationales collent à celles en vigueur depuis l'été 2009 dans l'Union européenne.

 

Les Etats membres de l’OIV ont aussi adopté une méthodologie de travail pour le développement d’un protocole international pour le calcul des émissions des gaz à effet de serre dans la production des raisins et du vin.

 

Dans le domaine de l'œnologie ont été adoptées, entre autres, des résolutions concernant les techniques séparatives des moûts et des vins.

 

Les vingt-neuf nouvelles résolutions de l’OIV bientôt disponibles sur le site internet de l'organisation (www.oiv.int) compléteront ainsi le code international des pratiques œnologiques, le codex œnologique international, le recueil international des méthodes d’analyse et la norme internationale de l’OIV pour l’étiquetage des vins.

 

 

A télécharger :

• Le résumé des nouvelles résolutions de l'OIV

 

B.V.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin