Actualités viticoles

Réorganisation des inteprofessions viticoles Bruno Le Maire veut une application « immédiate » du rapport Despey

Publié le vendredi 09 juillet 2010 - 16h56

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Lors d'une réunion au ministère de l'Agriculture jeudi avec des représentants de la filière viticole, Bruno Le Maire a souhaité « l'application immédiate » des recommandations du rapport de Jérôme Despey sur la réorganisation des bassins de production.

Lors d'une réunion au ministère de l'Agriculture jeudi avec des représentants de la filière viticole, Bruno Le Maire a souhaité « l’application immédiate » des recommandations du rapport de Jérôme Despey sur la réorganisation des bassins de production.

 

Le ministre de l'Agriculture appelle les responsables de ces bassins à se réunir avant l’automne pour la mise en œuvre de cette réorganisation, précise un communiqué du 8 juillet 2010.

 

Bruno Le Maire avait reçu, le 19 avril 2010, le rapport de Jérôme Despey, président du conseil spécialisé de la filière viticole de FranceAgriMer, sur le regroupement et l’organisation des interprofessions viticoles, à la suite de la mission qui lui avait été confiée en novembre 2009.

 

J. Despey y préconise le maintien des dix bassins viticoles existants, s'appuyant sur la mise en place d’interprofessions mixtes (appellation d’origine protégée/indication géographique protégée), sur le regroupement des interprofessions, voire sur la création d’une fédération » pour « une gestion cohérente et fonctionnelle de l’organisation interprofessionnelle au sein de chaque bassin », rappelle le communiqué.

 

Le rapport Despey préconise également la création d’un conseil de gestion, au niveau national, « pour le financement coordonné et pérennisé d’actions de promotion, de recherche et de développement ».

 

 

La durée de pérennisation du fonds cogéré encore en discussion

Le 8 juillet devant la profession, Bruno Le Maire a en effet promis de pérenniser le fonds pour le financement d'actions de promotion, de recherche et de développement dans la filière viticole. Il serait constitué à parité des crédits de FranceAgriMer et d'un financement provenant des interprofessions viticoles, le tout pour 22 millions d'euros.

Les 11 millions d'euros que le ministre s'est engagé à placer dans ce fonds cogéré via FranceAgriMer devraient être assurés « pour les trois prochaines années », a retenu Jérôme Despey. Mais le ministère, après la réunion, n'a pas voulu confirmer la durée de pérennisation de ce fonds.

Jérôme Despey avait demandé que l'Etat s'engage sur cinq ans. Un conseil de gestion sera désigné à la rentrée.

 




Pour en savoir plus, consultez l'article du 19 avril 2010 et visionnez l'interview de Jérôme Despey.

 

B.V., B.Co.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin