Questions juridiques

Primes, financements, droits à produire

Question - Faisant suite au dossier paru dans La France agricole au début de l'année sur l'installation, je souhaiterais avoir plus d'informations sur le plan de professionnalisation personnalisé (PPP). Actuellement en CDI dans une entreprise de plomberie, j'aimerais m'installer sur une exploitation agricole. Comment faut-il procéder?

Réponse -

Le point d'entrée du parcours à l'installation est le point d'accueil de l'installation (PAI). Dans chaque département, il informe, accueille et oriente les porteurs de projet. Il aide chaque candidat à faire le point, grâce notamment à un autodiagnostic. Cet outil permet au candidat de mettre noir sur blanc, étape par étape, sa future activité.

Ensuite, le candidat est orienté vers deux conseillers: un pour le projet, un pour les compétences et la formation. En lien avec l'autodiagnostic, les deux conseillers PPP et le candidat se penchent sur les compétences du futur installé afin de déterminer si elles sont en adéquation avec son projet.

Ensemble, ils construisent un PPP, c'est-à-dire un programme de stage(s) et/ou formation(s) adapté(s) et réalisé(s) avant ou après l'installation. Le PPP doit permettre d'acquérir ou renforcer les compétences nécessaires à la réalisation du projet. Il est personnalisé et répond donc aux besoins spécifiques de formation.

Il comprend avant l'installation, mais aussi éventuellement après celle-ci, une formation collective de 21 heures (obligatoire pour tous demandeurs des aides JA), des formations en autonomie et en collectif en fonction des besoins et des compétences déjà acquises, de la formation qualifiante si besoin est (BPREA), des stages en exploitations ou en entreprises en fonction des besoins, des accompagnements individuels spécifiques.

Une fois agréé par le préfet, le candidat a trois ans pour le réaliser. Le futur installé est accompagné tout au long de son projet par un conseiller référent. Il est chargé de suivre le bon déroulement du PPP, de répondre aux interrogations du jeune et de l'orienter vers les personnes compétentes pour répondre aux questions spécifiques.

Pour bénéficier des aides, le jeune doit en plus présenter un plan d'entreprise de son exploitation, qui permet de démontrer la viabilité du projet d'installation.

Une fois le PPP et le projet d'installation validés, le jeune qui s'installe pour la première fois en agriculture peut bénéficier:

- d'une dotation d'installation aux jeunes agriculteurs (DJA),

- de prêts bonifiés,

- de déductions de charges sociales et fiscales.

Mis à jour le 10 novembre 2014

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Rechercher

parmi nos
700 questions / réponses

Par mots clés

Toutes les questions
de cette catégorie

Galerie Verte et Vin
A lire aujourd'hui
Autres
Acte de vente : séparer foncier et matériel

Je suis sur le point d'acheter une exploitation agricole à... ...

archives