Actualités viticoles

Vins bios Les Français les connaissent mieux que les Allemands

Publié le vendredi 21 octobre 2011 - 16h57

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les Français connaissent mieux les vins bios que leurs voisins allemands et en consomment autant qu'eux. Mais Français et Allemands sont encore peu nombreux à en boire régulièrement. C'est ce qui ressort d'une enquête réalisée par l'institut de sondage Ipsos, en septembre dernier. Cette étude conso est la première à s'intéresser à la perception du vin bio par les consommateurs français et allemands.

Vins bios : les Français les connaissent mieux que les Allemands. © P. ROY

Vins bios : les Français les connaissent mieux que les Allemands. © P. ROY

À la demande de l’AIVB-LR*, l’institut Ipsos a mené une étude sur la perception des vins bios en France et en Allemagne. En septembre 2011, il a interrogé 1012 Français et 1027 Allemands, âgés entre 18 et 64 ans, via internet.

Premier constat : le vin bio est mieux connu en France qu’en Allemagne, puisque 83 % des Français interrogés en ont déjà entendu parler, contre 63 % des Allemands. En outre, 43 % des sondés français savent exactement de quoi il s’agit, contre 24 % des Allemands.

Dans les deux pays, les grandes et moyennes surfaces, ainsi que les journaux et la télévision sont les principaux moyens de connaître les vins bios. Les magasins bios jouent aussi un rôle important en Allemagne.

Parmi ceux qui ont déjà entendu parler de vin bio, presque autant d’Allemands (36 %) que de Français (39 %) en consomment. Mais très peu le font régulièrement (7 % côté allemand et 5 % côté français).

Même tendance pour l’achat
 : 17 % des Français et 22 % des Allemands connaissant le vin bio déclarent en acheter, plus ou moins fréquemment. Les autres disent ne pas en acheter par manque d’habitude (50 % des non-acheteurs français et 35 % des Allemands), ou encore à cause du prix élevé (38 % et 21 %) ou du manque d’information sur le produit (24 % et 29 %).

Il ressort également que ceux qui achètent du vin bio le font principalement en grande distribution : 48 % des acheteurs français et 41 % des Allemands. Et que les Français dépensent plus pour une bouteille de vin bio (10,60 € en moyenne) que les Allemands (9,60 €).

Enfin, qu’est-ce qui motive le plus l’achat de vin bio ? En premier lieu l’idée qu’il est plus respectueux de l’environnement et du producteur qu’un vin non bio, pour les Allemands et surtout pour les Français.

En revanche, les bénéfices pour la santé, l’authenticité, les qualités nutritionnelles ou le goût, ne sont pas des qualités que les acheteurs attribuent plus aux vins bios qu’aux vins conventionnels.

* Association interprofessionnelle des vins biologiques du Languedoc-Roussillon.

M. B.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vin
Le goût pour la complexité vient avec l'habitude

Publié le 16 novembre 2011

Vins primeurs
Le beaujolais nouveau se fait discret dans les rayons

Publié le 16 novembre 2011

Santé
Une faible consommation d’alcool augmente le risque de cancer du sein

Publié le 04 novembre 2011

Santé
Boire du vin à la cinquantaine pour bien vieillir

Publié le 13 septembre 2011

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin