Actualités viticoles

Vinexpo La Chine dans le top dix des pays exposants

Publié le jeudi 30 mai 2013 - 18h02

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Vinexpo, qui se tiendra à Bordeaux, en Gironde, du 16 au 20 juin prochain, réunira 2 400 exposants issus de 44 pays. La Chine débarque en force. Par ailleurs, les organisateurs ont opposé une fin de non-recevoir à la proposition de la production bordelaise de créer un nouveau salon des vins d’Aquitaine en alternance.

« Pour cette dix-septième édition de Vinexpo, le format n’a pas changé mais nous enregistrons des nouveautés. Ainsi, la présence, pour la première fois, d’un pavillon japonais et d’un pavillon mexicain. Quant aux États-Unis, ils ont pris davantage de surface. Et la Chine fait son apparition dans le top dix des pays présents à Vinexpo. Les Chinois ont très envie d’entrer sur le marché du vin et de devenir distributeurs. Il faut savoir qu’ils sont devenus, en 2011, les sixièmes producteurs mondiaux de raisins, derrière la France, l’Italie, l’Espagne, les États-Unis et l’Argentine », a annoncé Xavier de Eizaguirre, président de Vinexpo, lors d’une conférence de presse, ce 30 mai, à Bordeaux.

Pour cette édition qui s’étend sur 95 000 m², 2 400 exposants issus de 44 pays seront attendus du 16 au 20 juin au Parc des expositions de Bordeaux. La France, avec une surface de 29 150 m², demeure le premier pays exposant.

À quelques jours de l’ouverture du salon, l’analyse des visiteurs pré-enregistrés annonce une forte participation des acheteurs asiatiques, parmi lesquels de grands importateurs japonais et coréens.

Reste que le travail des commerciaux de Vinexpo n’a pas été facile.

« Cela a été laborieux pour convaincre les exposants. Les décisions sont arrivées tardivement. Certains n’ont pas hésité à demander des délais pour encaisser les chèques de participation, a confié Robert Beynat, directeur général du salon. Les opérateurs sont bourrés d’incertitude. Ils vont venir à Vinexpo pour se rassurer et trouver des idées nouvelles face aux changements de comportement des consommateurs et à la concentration de la distribution. Vinexpo est le moyen de faire le point. »

En plein salon, le 18 juin prochain, Xavier de Eizaguirre et Robert Beynat devraient annoncer de « nouvelles choses ». Après Vinexpo Hong Kong, le lancement d’un autre Vinexpo ? Xavier de Eizaguirre, qui vient d’être désigné président de Vinexpo Overseas (« au-delà des mers »), ne veut rien dévoiler.

Par ailleurs, pas question pour Vinexpo de devenir organisateur d’autres salons. Xavier Planty, le président de l’ODG des sauternes Barsac, qui caresse le projet de faire éclore un salon des vins de Bordeaux et d’Aquitaine en alternance avec Vinexpo (lire notre article du 14 mars 2013), n’a pas réussi à rencontrer Robert Beynat. « Nous lui souhaitons bonne chance. Mais ce qu’il propose c’est l’anti-Vinexpo », a confié le directeur général de Vinexpo. Fin de non-recevoir.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin