Actualités viticoles

Vinexpo François Hollande sera bien là

Publié le lundi 08 juin 2015 - 17h38

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Bernard Farges, le président du CIVB, s’est félicité de la venue de François Hollande au prochain Vinexpo. Il y voit un « signe fort » en faveur de la filière.

François Hollande avait déjà fait un pas vers la filière viticole en passant quelques instants au Pavillon des vins lors du Salon de l’agriculture en février 2015. © B. COLLARD

François Hollande avait déjà fait un pas vers la filière viticole en passant quelques instants au Pavillon des vins lors du Salon de l’agriculture en février 2015. © B. COLLARD

Le président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB), Bernard Farges, a rencontré des journalistes membres du Club de la presse, vendredi 5 juin, à Bordeaux (Gironde). Il a profité de l’occasion pour se féliciter de la venue du président François Hollande, dimanche 14 juin, à Bordeaux, pour inaugurer la dix-huitième édition de Vinexpo, le plus important salon du vin dans le monde.

Il y voit « un signe fort » en faveur de la filière viticole, un des atouts de la France à l’exportation (7,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013) : « Depuis le début de son mandat, en 2012, ce sera la première fois que le chef de l’État consacrera un déplacement à une filière agricole spécifique, celle du vin. » Vinexpo annonce en effet la présence du chef de l'Etat lors de la conférence inaugurale, le dimanche 14 juin à 10 h 30, au Palais des congrès de Bordeaux.

L’AMENDEMENT EXAMINÉ LE 8 JUIN

Un déplacement que la filière aimerait pouvoir considérer comme un soutien, notamment dans le débat en cours sur la modernisation de la loi Évin. Bernard Farges s’est fermement prononcé pour l’adoption, par l’Assemblée nationale, d’un amendement du Sénat à la loi Macron pour délimiter clairement la frontière entre publicité et information journalistique sur le vin. Cet amendement devait être examiné au Parlement en commission spéciale lundi 8 juin.

Bernard Farges, qui est aussi président de la Cnaoc, a évoqué d’autres thèmes d’actualité pour la viticulture bordelaise comme l’introduction, à titre expérimental, de cépages étrangers aux AOC pour faire face au réchauffement climatique. Il s’est par ailleurs prononcé pour l’instauration d’un taux maximum de résidus dans le vin, une norme déjà existante pour le raisin.

AFP

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vinexpo 2015 
La qualité avant tout

Publié le 19 juin 2015

Loi Évin
Le changement, c’est pas maintenant

Publié le 15 juin 2015

Bordeaux
François Hollande déjeune avec des viticulteurs

Publié le 15 juin 2015

Cépages résistants 
La Cnaoc s’empare du sujet

Publié le 25 mars 2015

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin