Actualités viticoles

Vin Un nouveau partenariat pour observer la consommation en France

Publié le vendredi 24 septembre 2010 - 19h29

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

1855, spécialiste de la vente de vin en ligne, et l'institut de sondage Ipsos ont annoncé le lancement de « L'observatoire des Français et du vin », le « premier à publier des études centrées sur les consommateurs de vins ».

1855 et l'institut de sondage Ipsos ont annoncé mercredi le lancement de « L'observatoire des Français et du vin », le « premier à publier des études centrées sur les consommateurs de vins », selon un communiqué du site spécialiste de la vente de vin en ligne.

 

Avec cet observatoire, les deux partenaires veulent « disposer de données grand public centrées sur la consommation de vin en France et pas seulement sur la production ou l'exportation de vins », en faisant probablement référence à la veille sur la consommation de vin dans l'Hexagone menée par FranceAgriMer tous les cinq ans, et qui en est à sa huitième édition.

 

Ils veulent aussi « capter les évolutions et les nouvelles tendances des amateurs de vin en France (...), afin d'apporter un nouvel éclairage aux différents acteurs de la distribution de vins ».

 

« C'est aussi un moyen de « vérifier la validité des idées reçues du monde du vin, comme par exemple : "En France, ce sont les hommes qui achètent le vin" », relève le communiqué.

 

Les résultats de la première étude réalisée par cet observatoire (1) montrent que 25 % des Français seulement consomment du vin de façon régulière (soit au moins deux ou trois fois par semaine).

 

A l'opposé, seulement 60 % des Français consomment du vin une fois par semaine ou moins.

 

« En quelques décennies, le vin est bien passé d'un statut de "produit de nécessité" à un "produit de plaisir" », remarquent 1.855 et Ipsos.

 

Selon cette enquête, 43 % des consommateurs réguliers sont des femmes, et 51 % des Français ont réduit leur consommation de vin.

 

Par contre, 81 % des consommateurs recherchent des vins de meilleure qualité, relève l'observatoire.

 

Ce résultat « explique la baisse continue et inéluctable de la consommation moyenne annuelle et de la production de vins de table », relève le communiqué de 1855, pour qui « la recherche de la qualité et du plaisir se confirme ».

 

Le vin étranger confirme son positionnement sur nos étals, puisque « 25 % des consommateurs déclarent (en) déguster ». Mais 77 % des Français ne les considèrent pas comme offrant un meilleur rapport qualité/prix que les vins français, selon les données de l'observatoire.

 

Une autre enquête sera menée « à l'occasion des fêtes de fin d'année, moment majeur pour la consommation de champagne », souligne 1855.

_____

(1) étude réalisée auprès de 1.003 individus selon la méthode des quotas, du 28 juin au 2 juillet 2010.

 

B.V.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin