Actualités viticoles

Vignobles du Centre  Vers une production de plants haut de gamme

Publié le lundi 12 janvier 2015 - 12h28

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les viticulteurs du Centre veulent des plants de très grande qualité. Ils ont élaboré un cahier des charges et fourniront les greffons aux pépiniéristes qui intégreront la démarche.

Pierre Morin, le président de CEPS Sicavac, la filière de production de plants mise en place par la Fédération des unions viticoles du Centre.

Pierre Morin, le président de CEPS Sicavac, la filière de production de plants mise en place par la Fédération des unions viticoles du Centre.

La Fédération des unions viticoles du Centre veut mettre en place une filière de production de plants haut de gamme. Dans ce but, elle a créé une structure spécifique : la société Ceps Sicavac, laquelle sera chargée de fournir du matériel végétal aux pépiniéristes et de contrôler les pratiques de ces derniers.

« Nous voulons des plants les plus sains possibles, forts, avec une bonne qualité de greffe. Notre objectif est aussi de pérenniser la sélection massale de sauvignon de la Sicavac », annonce Pierre Morin, le président de CEPS Sicavac.

Les professionnels ont élaboré un cahier des charges qui prend en compte toutes les étapes de fabrication d’un plant. « Les plants devront être élaborés avec des porte-greffes issus de vignes mères palissées et non conduites en tête de saule », explique, à titre d’exemple, Pierre Morin.

DES PLANTS HAUT DE GAMME POUR 2019

Un technicien, embauché par Ceps Sicavac, contrôlera les pépiniéristes qui se seront engagés à respecter le cahier des charges. « Il n’est pas question de produire ces plants nous-mêmes, car on ne s’invente pas pépiniéristes », insiste Pierre Morin.

Ceps Sicavac fournira des greffons de sauvignon blanc aux pépiniéristes. À cet effet, elle va implanter au printemps deux hectares de vignes mères dans l’AOC Coteaux-du-Giennois avec des plants issus de la sélection massale de la Sicavac et deux clones de sauvignon.

Les viticulteurs désireux d’acquérir des plants haut de gamme devront les commander aux pépiniéristes dix-huit mois à l’avance.
La première production devrait démarrer en 2019. A priori, ces plants devraient coûter 30 % plus chers que les plants classiques. « Mais on veut bien payer ce surcoût, dès lors que la qualité est là », indique Pierre Morin.

Christelle Stef

Ces articles peuvent également vous intéresser

Flavescence dorée 
Les pépiniéristes pestent contre les aberrations de l’administration

Publié le 16 décembre 2014

Pépinières
Des mises en œuvre en légère baisse

Publié le 24 octobre 2014

Plants de vigne
Premiers greffages avec le porte-greffe Némadex AB

Publié le 27 mars 2013

Coût du travail saisonnier
Les pépiniéristes contre la hausse

Publié le 26 octobre 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin