Actualités viticoles

Vignes en guyot Ero mécanise le tirage des bois (vidéo)

Publié le lundi 28 mars 2011 - 17h47

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Ero s’apprête à commercialiser la première tireuse de bois pour les vignes taillées en guyot. Cet hiver, le constructeur allemand a organisé plusieurs démonstrations en Allemagne, dont une a été filmée et postée sur YouTube. En mars, il a également organisé une démonstration à Saint-Émilion chez son concessionnaire Chapeyrout (Saint-Laurent-des-Combes, Gironde).

Démonstration organisée à Saint-Emilion par les Etablissements Chapeyrout

Démonstration organisée à Saint-Emilion par les Etablissements Chapeyrout

Dénommé Viteco, cette impressionnante machine passe derrière les tailleurs. Une fois qu’elle est entrée dans un rang, deux mâchoires se referment sur les bois pris dans les fils. À mesure qu’elle avance, elle soulève et décroche les fils. Une vis sans fin et un ameneur - un pneu cerclé d’un collier à dent - conduisent le vieux bois et les sarments de l’année vers l’intérieur de la machine. Là, tout est broyé puis jeté au sol.

Ero souligne qu’il faut préparer la vigne au passage de la machine. Il faut nettoyer toutes les vrilles des bois que l’on conserve afin qu’ils soient libres. Il faut couper tous les liens qui maintiennent la vieille baguette en place. Il faut veiller à ce que tous les fils, sauf celui du bas, puissent se décrocher au passage de la machine.

Il faut aussi tirer tous les bois sur les 5 ou 6 premiers mètres d’un rang afin que la machine puisse y pénétrer. Après le passage de la machine, il faut remettre les fils en place. De ce fait, le gain de temps est très dépendant de la longueur des rangs. La revue allemande Rebe und Wein l’estime entre 10 et 35 heures/ha.

Comme elle soulève les fils, cette machine peut difficilement travailler sur des rangs de moins de 70 à 80 m de long. De plus, si les fils sont trop tendus, il faut les détendre.

Le prix de vente devrait se situer autour de 40 000 €. Ero estime que sa machine est rentable dès lors qu’elle travaille sur plus de 35 ha.

L’inventeur de cette tireuse de bois est la société néo-zélandaise Klima. Ero lui a acheté son brevet.

 

 

B. C.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Champagne, Bourgogne, Jura
Quelques dégâts de gel

Publié le 20 avril 2011

Touraine
Un débourrement foudroyant

Publié le 01 avril 2011

Initiative du Columa
Lancement d'une enquête nationale sur la flore des vignobles

Publié le 07 mars 2011

En visite dans le Languedoc
Bruno Le Maire encourage la viticulture régionale à être offensive

Publié le 01 février 2011

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin