Actualités viticoles

Vignerons indépendants Objectif HVE

Publié le jeudi 28 mai 2015 - 17h28

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les Vignerons indépendants de France et le ministère de l’Agriculture espèrent profiter du Salon Nature et Vins, qui se tient à Paris du 29 au 31 mai, pour communiquer sur la HVE.

Michel Issaly, ancien président des Vif, est convaincu que la HVE est le premier pas d'une démarche environnementale. ©E.-A.JODIER

Michel Issaly, ancien président des Vif, est convaincu que la HVE est le premier pas d'une démarche environnementale. ©E.-A.JODIER

Encore confidentielle parce qu’elle ne concerne que 151 viticulteurs (dont près de la moitié sont adhérents aux Vignerons indépendants), la certification HVE a besoin de visibilité. « Les consommateurs connaissent bien le logo bio. Mais la HVE, beaucoup plus récente, n’est pas identifiée », reconnaît Michel Issaly, viticulteur en biodynamie à Gaillac, dans le Tarn, et ancien président des Vignerons indépendants de France.

Avec leur premier salon dédié aux vins bio, en biodynamie et certifiés HVE, dont l’ouverture est attendue le 29 mai à Paris, les Vignerons indépendants de France comptent expliquer cette démarche.

Pour faire connaître ce salon, le ministère de l’Agriculture a organisé une conférence de presse le 27 mai et lui a accordé son haut patronage.

Car, Michel Issaly l’assure, l’environnement devient un véritable enjeu pour les consommateurs. « Aux VIF, nous sommes au plus près de nos clients. Nous les rencontrons dans nos caves et sur les salons. Ils sont de plus en plus curieux de la manière dont nous travaillons la vigne. Ce sont leurs demandes qui font évoluer les vignerons. Et la demande est claire : ils veulent savoir ce qu’ils consomment et comment cela a été produit. »

UN LOGO DE PLUS

À son avis, la démarche HVE peut représenter pour certains un palier idéal vers une viticulture plus respectueuse de l’environnement. « Dans des régions comme la Savoie ou le Jura, avec des conditions climatiques compliquées et des vignes en coteaux, il est très difficile de satisfaire aux conditions du bio. La HVE est alors un élément essentiel pour mettre le pied à l’étrier d’une démarche environnementale. » À condition de savoir rassurer le consommateur sur ses objectifs et ses réalisations.

En attendant, à Paris, le week-end du 29 mai, il faudra lui expliquer ce que signifie ce logo qui vient s’ajouter à la longue liste des pictogrammes et sigles garantissant la qualité des vins.

Emilie-Anne Jodier
La Vigne - Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vinexpo 2015 
La qualité avant tout

Publié le 19 juin 2015

Salon
Succès pour la Champagne Week

Publié le 20 avril 2015

Vignerons indépendants
Concilier plusieurs circuits de distribution est possible

Publié le 17 avril 2015

Vignerons indépendants
La HVE, voie d’avenir

Publié le 30 mars 2015

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin