Actualités viticoles

Vente de vin en ligne Le palmarès des meilleurs sites mondiaux 2011

Publié le mercredi 22 juin 2011 - 17h16

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le 21 juin, à Vinexpo, Gregory Bressolles, professeur de marketing, en charge de la chaire e-commerce et distribution à la Bordeaux management school (BEM), a dévoilé les résultats de la troisième édition de l’e-Performance Barometer, classement des meilleurs sites de vente de vins en ligne dans le monde. Le site français le mieux classé n’arrive que sixième.

À la première place du palmarès figure le site américain Wine.com, qui conserve son titre de leader depuis 2007. Suit l’anglais Laithwaites.co.uk, qui passe de la cinquième à la deuxième place. Débarque en troisième position, le site chinois Boboqiu.com.

Il faut aller à la sixième place pour trouver un site français, en l’occurrence Vinatis.com, rétrogradé de trois places par rapport à la dernière édition, en 2009.

L’étude e-Performance Barometer a fait participer 3000 internautes, issus de huit pays (France, Espagne, Italie, Allemagne, Royaume Uni, Australie, États-Unis et Chine) qui ont audité 29 sites. Sept critères étaient retenus : information, offre, design, navigation, sécurité et respect de la vie privée, interactivité et fiabilité.

Au-delà du palmarès, l’étude met en lumière le fait que le marché de la vente de vin en ligne enregistre une croissance annuelle de 30 %. Sauf, « qu’aucun modèle n’a réussi à s’imposer sur ce marché, estimé à 410 M€ en France en 2011 », observe Grégory Bressolles. Et d’ajouter : « Le marché  du vin online n’a pas encore fait sa révolution. »

De fait, sa mutation est  lente (66% des ventes se font par courrier et téléphone, contre 34% en ligne). En outre, il n’est pas organisé autour d’une institution capable de défendre ses acteurs et de promouvoir leurs bonnes pratiques.

D’après cette étude, la vente de vin en ligne a tendance à se rapprocher du caviste traditionnel, par la fourniture d’un maximum d’infos sur les produits.

Autre observation : la vente en ligne entre consommateurs se développe, ainsi que les plateformes d’échanges et de transactions entre consommateurs et propriétés viticoles, moyennant une commission.

Reste que les sites français n’investissent pas assez dans les technologies mobiles et n’animent pas suffisamment les réseaux sociaux.

Dans cette étude, le portrait-robot de l’acheteur de vin en ligne est enfin dressé. Sachez qu’il s’agit d’un homme de plus de 35 ans, un cadre qui dispose d’un revenu net par foyer entre 30 et 60 000 euros par an et qui a déjà une habitude des achats en ligne. 65,5 % des individus sondés utilisent un moteur de recherche pour accéder aux sites de vente de vin en ligne.

 

Co. G

Ces articles peuvent également vous intéresser

Œnotourisme
La route des vins de Provence offre des itinéraires personnalisés

Publié le 28 juin 2011

Communication
VINcod harmonise les outils de communication

Publié le 22 juin 2011

Communication
Le Groupe Sud Ouest et son site « Terre de vins » s’internationalise

Publié le 15 juin 2011

Internet
Les ventes de vins en hausse de 30 %

Publié le 10 juin 2011

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin