Actualités viticoles

VCI  Soixante députés demandent sa généralisation

Publié le jeudi 12 février 2015 - 18h34

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

Brigitte Allain, députée de la Dordogne, vient de déposer une proposition de loi, signée par soixante députés, pour étendre le VCI à tous les vins sous AOC et lancer l’expérimentation de ce système pour les IGP.

Brigitte Allain, députée Europe Écologie les Verts de la Dordogne. © F. LAFITE

Brigitte Allain, députée Europe Écologie les Verts de la Dordogne. © F. LAFITE

Nombreux sont les vignerons qui s’agacent de la lenteur de l’Inao à généraliser à toutes les appellations et IGP qui le souhaitent le VCI (volume complémentaire individuel), un système qui permet de faire des réserves les bonnes années.
Brigitte Allain, députée de la Dordogne, a déposé, le 12 février, une proposition de loi, signée par soixante députés, demandant la généralisation « du VCI aux vins rouges et rosés sous AOP françaises » et que s’ouvre « une expérimentation aux vins sous IGP » pour une durée de deux ans, à compter du 1er décembre 2015.

« Cette mesure s’inscrirait dans la logique d’une sécurisation des revenus et d’un système assurantiel de récolte […]. Le VCI est un dispositif juste, pertinent, permettant de pallier les aléas climatiques », soulignent les députés dans l’exposé de leurs motifs.

Même si ce texte répond aux demandes de la profession, sa portée risque d’être limitée. En effet, les députés ne peuvent court-circuiter le Comité national de l’Inao, seule instance décisionnaire avec le gouvernement en matière d’attribution du VCI. Tout juste peuvent-ils le pousser à accélérer son train.

DES ESSAIS CONCLUANTS

Le VCI pour les rouges est à l’essai depuis cinq ans en Gironde. Un rapport devrait être remis à l’Inao le 25 mars prochain. « Le dispositif a démontré tout son intérêt, souligne Yoann Le Goaster, directeur de la Fédération des grands vins de Bordeaux. Il aura fallu la petite récolte de 2013 pour démontrer qu’il permet aux exploitations de surmonter les coups durs et de stabiliser les cours et les marchés. »

Le VCI pour les rosés n’en est, lui, qu’à ses débuts, en Anjou et en Provence.

Pour rappel, le VCI est ouvert aux vins blancs AOC depuis le millésime 2013, après sept années de mise à l’essai en chablis. La députée Brigitte Allain souhaite démontrer toute l’urgence de la pérennisation du VCI rouge, sans attendre une année de plus.

Alexandre Abellan Vitisphere - La Vigne

Ces articles peuvent également vous intéresser

Loi de santé publique 
Les députés face aux inquiétudes de la filière

Publié le 18 février 2015

VCI
Dix-huit nouvelles appellations autorisées

Publié le 06 octobre 2014

Bourgogne
La production obtient des réserves

Publié le 09 septembre 2014

Val de Loire 
Les rosés angevins vont demander une hausse de rendement

Publié le 18 juillet 2014

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin