Actualités viticoles

Variétés résistantes Premières inscriptions pour 2016-2017

Publié le lundi 31 août 2015 - 16h19

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Carole Caranta, chef du département Biologie et Amélioration des plantes à l’Inra, rappelle pourquoi les variétés résistantes au mildiou et à l’oïdium obtenues par feu Alain Bouquet n’ont pas été inscrites au catalogue officiel. Elle annonce l’arrivée prochaine des premières variétés à résistance polygénique.

Carole Caranta, chef du département Biologie et Amélioration des plantes à l’Inra.

Carole Caranta, chef du département Biologie et Amélioration des plantes à l’Inra.

« Les variétés résistantes au mildiou et à l’oïdium obtenues par Alain Bouquet sont utilisées pour la recherche et l’expérimentation mais n’ont pas été inscrites au catalogue officiel car leur résistance est monogénique. De nombreux travaux scientifiques sur différentes espèces végétales montrent qu’avec ce type de résistance, le risque d’adaptation des agents pathogènes est avéré. En 2010, une publication a montré que des souches de mildiou ont bien contourné la résistance du Bianca et du Régent, deux variétés de vigne monogéniques. Le nombre de gènes de résistance au mildiou et à l’oïdium disponibles dans la diversité du genre Vitis et ses espèces apparentées reste limité. Il est important de préserver leur potentiel en évitant le contournement. C’est une question de responsabilité vis-à-vis des viticulteurs qui vont planter ces nouvelles variétés. »

« Depuis une dizaine d’années, les chercheurs de l’Inra ont pu développer des variétés qui cumulent plusieurs gènes de résistances. Ces variétés présentent un risque moins important d’adaptation des pathogènes et permettent de réduire de façon importante l’usage des pesticides. 36 sont d’ores et déjà en essai Vate (Valeur agronomique, technologique et environnementale) sur le terrain et certaines sont en démonstration chez nos partenaires, en particulier l’IFV et des coopératives. »

PREMIÈRES INSCRIPTIONS

« En 2016, 20 000 plants seront mis à disposition pour démonstration. En 2017, les premières variétés cumulant plusieurs gènes de résistance à l’oïdium et au mildiou seront inscrites au catalogue. Un plan de multiplication ambitieux a également été mis en place afin de garantir que ces variétés soient disponibles dès leur inscription. »

« La création de variétés améliorées à résistance polygénique a été entreprise en lien avec l’IFV et les professionnels dans plusieurs bassins de production sur des cépages majeurs. Ceci démontre clairement notre ambition d’avancer vite et ensemble pour que toute la filière viti-vinicole française profite de cette innovation. »

« Les recherches avec nos partenaires académiques, l’IFV, les interprofessions et les acteurs socio-économiques se poursuivent notamment par la prise en compte de la résistance à d’autres maladies comme le black-rot, ou pour rechercher des solutions face au défi majeur que constituent les maladies du bois. »

Propos recueillis par Christelle Stef - La Vigne - Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Alsace 
Des faucheurs volontaires débarquent à l’Inra de Colmar

Publié le 17 août 2015

Changement climatique 
L’Inra prévoit ce qu’il faudra planter dans trente ans

Publié le 05 mai 2015

Cépages résistants 
Pech Rouge fait déguster ses premières cuvées

Publié le 22 avril 2015

Cépages résistants 
La Cnaoc s’empare du sujet

Publié le 25 mars 2015

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin