Actualités viticoles

Vallée du Rhône  Un réseau de pilleur de caves démantelé

Publié le vendredi 05 juin 2015 - 11h29

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Une vingtaine de personnes soupçonnées d’avoir pillé des domaines viticoles du sud-est et organisé un trafic de voitures volées et d’œuvres d’art, ont été arrêtées.

Plus de 400 gendarmes et policiers du Groupe d’intervention régional (GIR) Rhône-Alpes, assistés d’équipes cynophiles, sont intervenus dès 6 h 00 du matin dans dix départements du sud-est de la France pour interpeller les suspects, a déclaré le procureur de la République de Valence, Alex Perrin, confirmant une information du « Dauphiné Libéré ».

Les hommes interpellés, voleurs ou receleurs, sont issus majoritairement de la communauté des gens du voyage et vivaient pour certains dans des campements qui ont été perquisitionnés, notamment à Chasse-sur-Rhône (Isère), a précisé le magistrat. « D’autres, sédentarisés, ont été arrêtés à leur domicile, notamment dans la Drôme, point central du trafic et de l’opération », a-t-il dit. Les autres interpellations ont eu lieu en Ardèche, dans le Vaucluse, le Gard, l’Ain, les Bouches-du-Rhône, l’Hérault, la Loire et le Rhône, a précisé le magistrat.

VOLS DE CAVES ET DE CHAIS EN 2014

Ces hommes sont soupçonnés d’avoir cambriolé, de nuit, de nombreuses caves de domaines viticoles de la vallée du Rhône, du Vaucluse à Condrieu (Rhône), dérobant les meilleurs crus pour « un préjudice énorme », volant des voitures haut de gamme et provoquant des dégradations.

L’enquête, dirigée par la brigade de recherches de Romans (Drôme), avait débuté il y a plus d’un an à la suite de plaintes de viticulteurs. « On est parti de vols de caves et de chais en 2014 dans les Côtes du Rhône et on a évolué sur une présomption de trafic de véhicules volés et d’œuvres d’art », a déclaré Alex Perrin.

Parmi les victimes, le domaine Garon, produisant du Côte-Rotie, l’un des crus les plus prestigieux de la Vallée du Rhône, s’était fait dérober en décembre, dans un entrepôt, 1 800 bouteilles sur le point d’être expédiées en France et dans le monde. Des flacons qui se vendent entre 30 et 60 euros. Pour l’instant, le domaine ne sait pas encore si les cols ont été retrouvés.

AFP

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vallée du Rhône 
750 plants volés en quelques jours

Publié le 07 mai 2015

Val de Loire
Vols en série de plants de vigne à Sancerre et Pouilly-sur-Loire

Publié le 03 juin 2014

Bordelais
Vingt personnes en garde à vue pour des vols de grands crus

Publié le 10 février 2014

Beaujolais
Des vols de greffes recensés

Publié le 24 mai 2013

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin