Actualités viticoles

Vallée du Rhône  Les retiraisons tardent

Publié le jeudi 06 septembre 2012 - 17h16

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Comme en Languedoc, les délais de retiraison des vins du millésime 2011 ont du retard dans le vignoble rhodanien. La conjoncture morose et le déclin de la consommation poussent les négociants à enlever les vins au coup par coup.

- 6 % à fin juin 2012 : c’est le recul enregistré par le cumul sur onze mois des sorties de vin en vrac des chais des producteurs de la vallée du Rhône.

« Le marché a été très actif en début de campagne, indique Jean-Louis Lignelet, directeur commercial de la coopérative La Suzienne, dans la Drôme. Les stocks se trouvaient à un niveau relativement bas. La récolte 2011, plus généreuse que la précédente, était donc attendue. » Le coup d’arrêt est intervenu au second semestre.

« Le négoce retire de plus en plus tardivement les vins, soupire un directeur de cave du Vaucluse. Autrefois, il réalisait les enlèvements fin mars début avril. Aujourd’hui, c’est trois mois plus tard. » Dans ce contexte, si la générosité du cru 2011 a dopé les ventes en début de campagne, le surplus a peiné, par la suite, à s’écouler.

Conjoncture économique défavorable

D’autant qu’en 2012, la conjoncture économique défavorable a freiné la consommation des ménages français. « Les distributeurs tricolores vendent moins et déstockent, expose Brice Eymard, responsable du service économique d’Inter-Rhône. D’après les informations collectées dans le vignoble, ils recommandent de manière très aléatoire, petits volumes par petits volumes. »
Ce comportement se répercute sur les stocks des caves qui les fournissent en direct ou par l’intermédiaire des négociants. « Ces derniers enlèvent les vins au coup par coup, en fonction des demandes », reprend le directeur de la coopérative vauclusienne.

Ces retards dans les enlèvements décalent les paiements des caves coopératives. « Pour autant, nous continuons à régler nos coopérateurs, poursuit-il. Ceci impacte notre trésorerie. » Heureusement, les banques jouent les tampons. Pourvu que ça dure…

Lire aussi notre édition du 1er août.

C. Sa.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bourgogne 
La faible récolte provoque déjà des tensions sur le vrac

Publié le 04 octobre 2012

Financement de la Sécurité sociale
Pression sur la bière, le vin sauve sa peau

Publié le 01 octobre 2012

Cognac
La viticulture demande une hausse des prix de 6,3 %

Publié le 28 septembre 2012

Campagne 2012-2013
Le négoce ne spécule pas sur le nouveau millésime

Publié le 27 septembre 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin