Actualités viticoles

Vallée du Rhône  750 plants volés en quelques jours

Publié le jeudi 07 mai 2015 - 15h05

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

À Violès, dans le Vaucluse, 750 jeunes plants ont été arrachés en quelques jours dans une parcelle du domaine du Bois des Dames. Dans le vignoble, la riposte s’organise.

750 plants de vignes ont été volés au domaine du Bois des Dames, dans le Vaucluse. © DOMAINE HUGUES MEFFRE

750 plants de vignes ont été volés au domaine du Bois des Dames, dans le Vaucluse. © DOMAINE HUGUES MEFFRE

« Nous nous sommes aperçus qu’il manquait des plants il y a une dizaine de jours. D’autres ont disparu ensuite et, le week-end dernier, nous avons encore constaté des pieds arrachés… » Hugues Meffre veut bien garder le moral, mais plusieurs vols de plants en quelques jours, c’est un vrai coup dur. « En tout, 750 plants de grenache ont été volés… » Ses vignes sont en appellation Plan de Dieu, où 1 000 plants avaient déjà disparu l’année dernière.

Les domaines Hugues Meffre s’étendent sur 200 ha en appellation Gigondas, Chateauneuf-du-Pape et Plan de Dieu. « Les vols ont eu lieu dans une parcelle un peu isolée, loin de la route et où il est facile de cacher un véhicule », témoigne-t-il. Une parcelle dont les jeunes plants datent d’un mois et qui ont peu de chance de repartir. « J’ai planté en racines longues mais les voleurs ne le savent pas et ont abîmé les plants en les arrachant. Je ne comprends pas comment un vigneron peut vouloir replanter ça. C’est un manque de respect total pour notre travail. »

2 000 À 2 500 EUROS DE PRÉJUDICE

Hugues Meffre déplore que seuls des vignerons peuvent avoir organisé une telle razzia. « On ne vole pas 750 pieds pour les planter dans son jardin », observe-t-il amèrement. Pour lui, le préjudice se porte entre 2 000 à 2 500 euros. Et même s’il a porté plainte auprès de la gendarmerie, il ne se fait pas trop d’illusions sur les suites de l’affaire.

Alors, avec ses voisins et collègues, la lutte contre le vol s’organise. « Avec quelques vignerons, nous allons mettre en place des rondes de nuit pour sillonner les vignes. » Ils sont ainsi une dizaine à s’être portés volontaires. « Comme moi, ils ont planté cette année et, comme moi, ils sont exposés… » Le viticulteur espère que cette mesure aura le mérite d’être dissuasive, même si elle ne fera pas oublier les centaines de pieds déjà perdus.

Emilie-Anne Jodier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vallée du Rhône 
Un réseau de pilleur de caves démantelé

Publié le 05 juin 2015

Val de Loire
Vols en série de plants de vigne à Sancerre et Pouilly-sur-Loire

Publié le 03 juin 2014

Bordelais
Vingt personnes en garde à vue pour des vols de grands crus

Publié le 10 février 2014

Pépinière viticole
Une charte de qualité des plants

Publié le 29 août 2013

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin