Actualités viticoles

Val de Loire  Une formation bio « pragmatique » au lycée viticole d’Amboise

Publié le mercredi 07 mai 2014 - 17h44

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le lycée viticole d’Amboise (Indre-et-Loire) propose dès la rentrée prochaine un certificat de spécialisation en viticulture biologique. La formation a pour but de donner aux stagiaires les connaissances indispensables pour réussir leur installation ou leur conversion en bio.

Le château la Gabillière accueille l’exploitation viticole du lycée d’Amboise. © I. PROUST

Le château la Gabillière accueille l’exploitation viticole du lycée d’Amboise. © I. PROUST

Les surfaces conduites en viticulture biologique en région Centre ont plus que doublé entre 2007 et 2012. Une évolution que le lycée viticole d’Amboise, en Indre-et-Loire, qui possède lui-même une parcelle bio, prend désormais en compte dans son offre de formations.

« À la demande de la profession et d’un de nos financeurs, le conseil régional du Centre, nous mettons en place en octobre prochain un certificat de spécialisation en viticulture biologique, indique Christelle Pitet-Girault, coordonnatrice des activités de formations adultes au lycée. Cette formation s’adresse à des exploitants ou à des ouvriers viticoles et se veut pragmatique et réaliste. »

Outre des modules sur les techniques de production et la vinification en viticulture biologique, la formation comprend des cours sur la commercialisation des produits bios et d’autres sur la « réglementation de la filière biologique et les outils de diagnostic nécessaires à la conversion en bio ».

600 HEURES ET DOUZE SEMAINES DE STAGE

Depuis quelques années, le lycée a converti une de ces parcelles en bio.© LYCEE VITICOLE D'AMBOISE« Ce certificat de spécialisation doit permettre aux stagiaires de développer leur esprit critique et leur réflexion sur la faisabilité d’une logique de production différente. Ils seront formés à la gestion et seront capables de voir si et quand leur exploitation pourra être rentable en bio. Et prendre ainsi les décisions qui s’imposent », explique Christelle Pitet-Girault.

Cette formation de 600 heures au lycée s’accompagne de douze semaines de stage en entreprise et de visites d’exploitations en viticulture biologique. « Les stagiaires verront ainsi la réalité sur le terrain. Des vignerons bios expérimentés témoigneront de leur conversion, de la gestion de leurs domaines et de leurs techniques de vente », complète la coordinatrice.

Le lycée a déjà reçu des candidatures pour ce certificat de spécialisation et prévoit une première promotion de dix à douze personnes, qui achèveront leur formation en mai 2015.

Ingrid Proust

Ces articles peuvent également vous intéresser

Anjour-Saumur
Un groupement d’employeurs forme les saisonniers

Publié le 25 mars 2014

Grande-Bretagne 
Un master en vin pétillant à l’université de Brigthon

Publié le 25 mars 2014

Bourgogne 
Succès de la pétition de soutien à Emmanuel Giboulot

Publié le 20 février 2014

Bourgogne
Moins de vignerons convertis en bio en 2012 et 2013

Publié le 17 février 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin