Actualités viticoles

Val de Loire  Le temps de travail décortiqué

Publié le jeudi 26 février 2015 - 12h50

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les exploitations en bio passent plus de temps au vignoble, mais aussi au chai. Quant à la gestion administrative, elle pèse très lourd pour ceux qui vendent en direct. C’est ce que révèle une étude qui a décortiqué le temps de travail dans dix-huit exploitations du Val de Loire.

Selon l’étude, dans un système mixte, il faut 10 heures pour vendre 1.000 bouteilles aux professionnels et 15 à 20 heures pour vendre la même quantité aux particuliers. © P. TOUCHAIS

Selon l’étude, dans un système mixte, il faut 10 heures pour vendre 1.000 bouteilles aux professionnels et 15 à 20 heures pour vendre la même quantité aux particuliers. © P. TOUCHAIS

Les chambres d’agriculture des Pays de la Loire et du Centre ont étudié les temps de travail dans dix-huit exploitations représentatives du Val de Loire. Cet échantillon comprend des vendeurs en raisin (à une coop ou au négoce), de moûts, en vrac, en bouteille aux particuliers et en bouteilles aux professionnels.

PLUS DE TEMPS POUR PRODUIRE BIO

Premier enseignement, les domaines qui vendent en direct ont besoin d’un ETP (équivalent temps plein) pour 2 à 6 ha, alors que les exploitations qui vendent en raisin se contentent d’un ETP pour 10 ha. « Les systèmes en agriculture biologique ont une productivité du travail plus faible à cause d’un besoin de main-d’œuvre à la vigne plus important (travail du sol…) de l’ordre d’un ETP pour 2 à 3 ha », notent les auteurs de l’étude.

Le temps de travail à la vigne est estimé entre 120 et 180 heures par hectare, hors vendanges. « Les exploitations en agriculture biologique ont des temps de travail à la vigne plus importants : globalement de 30 à 50 heures de plus par hectare », indique l’étude.

Au chai, plus la gamme est large, plus cela nécessite du temps : 30 h/hl pour trois vins maximum, 40 h/hl pour une gamme plus étendue. Là encore, les exploitations bio ont besoin d’un surcroît de temps : plus de 50 h pour 100 hl. « En agriculture biologique, les temps plus élevés sur les deux exploitations étudiées s’expliquent par une durée importante consacrée au tri manuelle de la vendange », notent les auteurs de l’étude.

LA VENTE DIRECTE : UN SYSTÈME CHRONOPHAGE

Les experts ont également calculé le temps passé à la commercialisation. Ils observent qu’il faut 5 heures dans un système mixte (25 à 50 % des volumes produits vendus directement) pour vendre 1.000 bouteilles, 10 heures pour en vendre autant en circuit long (vente aux professionnels) et de 15 à 20 heures en circuit court. Dans ce dernier cas, la commercialisation est le plus souvent dévolue à un ETP familial.

Quant à la gestion administrative, elle pèse environ 4 h/ha pour les exploitations qui vendent en vrac, 10 h/ha en système mixte, et de 20 à 40 h/ha pour la vente directe.

DES CONSEILS POUR ACCROÎTRE LA PRODUCTIVITÉ

Pour réduire le temps de travail, les experts recommandent de regrouper le parcellaire, les déplacements d’une parcelle à l’autre pouvant représenter jusqu’à 25 % du temps de travail global. Ils soulignent l’importance de la densité de plantation : rien que pour le tirage manuel des bois, il faut 90 h/h dans une vigne à 6.600 pieds/ha contre 60 h/ha dans une vigne à 4.500 pieds/ha.

Ils préconisent de mettre en place une organisation fonctionnelle du chai et de faire appel pour certaines tâches aux prestataires de services. Ils estiment également primordial d’organiser le travail et de se former au management de la main-d’œuvre.

Pour réaliser cette étude, les auteurs ont considéré qu’un ETP équivalait à 1.650 h/an pour un salarié et 2.200 h/an pour un employé familial.

Patrick Touchais

Ces articles peuvent également vous intéresser

Val de Loire 
Des bouteilles mises aux enchères pour aider François Chidaine

Publié le 23 mars 2015

Val de Loire
AOC et IGP dans la même interprofession ?

Publié le 22 décembre 2014

Val de Loire 
La coop de Saumur réduit la pénibilité au travail

Publié le 16 décembre 2014

Val de Loire 
Une plateforme web pour simplifier la vie des opérateurs

Publié le 22 octobre 2014

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin