Actualités viticoles

Val de Loire L’interprofession IGP en marche

Publié le lundi 25 novembre 2013 - 16h00

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le Comité interprofessionnel des vins IGP du Val de Loire se structure. Son principal objectif : mieux appréhender les marchés pour proposer une offre cohérente.

Le logo des vins IGP du Val de Loire.

Le logo des vins IGP du Val de Loire.

Reconnu au printemps par les pouvoirs publics, le Comité interprofessionnel des vins IGP du Val de Loire est en cours de structuration. Après l’échec d’un rapprochement avec InterLoire, l’interprofession des appellations ligériennes, les IGP (ex-vins de pays) ont décidé de se prendre en mains et construisent pas à pas leur organisme. Mais avec une cotisation volontaire obligatoire à 0,50 €/hl et une récolte 2013 estimée à 250 000 hl, les moyens sont très limités. En année normale, le budget total devrait être de l’ordre de 125 000 à 150 000 euros.

Aucune embauche n’est prévue. Ce sont les deux salariées de l’ODG qui officient via un contrat de prestation de services.

Dans cette instance paritaire, la priorité ne sera pas la promotion, mais plutôt l’économie. « Il faut qu’on travaille sur une cohérence de l’offre », a insisté le coprésident Denis Rolandeau (1) lors de l’assemblée de l’ODG le 21 novembre au Landreau (Loire-Atlantique). En clair, il s’agit d’adapter l’offre IGP Val de Loire aux besoins du marché en termes de produits et de prix. Pour cela, le comité devra décortiquer toutes les statistiques de marchés fournies par FranceAgriMer.

Quelques opérations de promotion

Du côté des documents interprofessionnels, les contrats annuels sont déjà prêts. « Nous avons calé les délais de paiement sur ceux des appellations, souligne l’ODG. Les contrats pluriannuels sont en attente des signatures officielles. On attend l’extension de l’accord. Là encore, nous sommes partis sur les mêmes bases qu’InterLoire. »

Enfin, le maigre budget de promotion permettra malgré tout quelques menues opérations. Le comité aura notamment en charge l’organisation du concours national des IGP qui se déroulera à Nantes (Loire-Atlantique) le 3 avril 2014.

(1) Le comité est coprésidé par le négociant Denis Rolandeau (Lacheteau) et le producteur vendéen Philippe Orion.

Patrick Touchais

Ces articles peuvent également vous intéresser

Aquitaine
Mariage en vue entre Bergerac et Duras

Publié le 19 décembre 2013

Bourgogne 
Nouveau tandem à la tête de l’interprofession

Publié le 18 décembre 2013

Bordeaux 
Mise en place d’une assurance récolte bon marché

Publié le 17 décembre 2013

CVO
La Confédération paysanne veut l'exonération des petits producteurs

Publié le 20 novembre 2013

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin