Actualités viticoles

Val de Loire  L’enrichissement revu à la hausse en raison du mauvais temps

Publié le vendredi 04 octobre 2013 - 16h40

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Pressés de vendanger par la progression de la pourriture grise, les producteurs de Muscadet et d’Anjou-Saumur viennent d’obtenir une hausse du niveau d’enrichissement autorisé.

Le gamay, cépage sensible à la pourriture grise, pourra être enrichi d’un et demi ou de deux degrés selon les AOC en Anjou-Saumur. © P. TOUCHAIS

Le gamay, cépage sensible à la pourriture grise, pourra être enrichi d’un et demi ou de deux degrés selon les AOC en Anjou-Saumur. © P. TOUCHAIS

Les vendanges ne sont pas aisées cette année dans le Val de Loire. Depuis le 14 septembre le temps a eu la mauvaise idée de rester gris, humide et pluvieux. Parfait pour le développement de foyers de pourriture. Moins pour la maturité, qui n’est pas au rendez-vous.

Pour pallier ce déficit, en septembre, le comité régional de l’Inao (Crinao) avait autorisé un degré d’enrichissement pour toutes les AOC du Val de Loire. Un niveau qui s’est révélé insuffisant.

UN OU DEUX DEGRÉS

Jeudi 3 octobre, les producteurs d’Anjou-Saumur ont obtenu de pouvoir enrichir le grolleau et le gamay – cépages sensibles à la pourriture grise – d’un et demi ou de deux degrés, selon les AOC. « Une année tardive, c’est toujours plus compliqué pour la maturité, justifie Patrice Laurendeau, président de la Fédération viticole de l’Anjou. Nous allons être obligés d’accélérer la récolte. Il faudra faire des choix sur certaines parcelles entre la maturité et l’état sanitaire. »

Le 24 septembre, les AOC du Muscadet – communales exclues – avaient également obtenu une rallonge. Depuis, elles peuvent enrichir leurs moûts de deux degrés, suite à une décision du Crinao.

PAS DE DATE DE VENDANGE POUR LES LIQUOREUX

« La richesse en sucre n’est pas suffisante, indique Joël Forgeau, président de l’ODG Muscadet. Heureusement qu’on ramasse à la machine. La vendange est très rapide. En cette fin de semaine, tout devrait être rentré ou presque. »

Une fenêtre de beau temps est annoncée pour une semaine à partir de dimanche 6 octobre. De quoi redonner un peu de sérénité aux vignerons. Car en dehors du Muscadet, la récolte est loin d’être terminée en Val de Loire. Les rouges ne devraient pas être récoltés avant le 5 octobre en Anjou-Saumur et en Touraine. Quant aux liquoreux, personne n’avance encore de date.

Patrick Touchais

Ces articles peuvent également vous intéresser

Sauternes
Vol de raisins au château Suau

Publié le 18 octobre 2013

Languedoc-Roussillon
Pas de chaptalisation car des MCR sont disponibles

Publié le 09 octobre 2013

Prévisions de récolte
Des vendanges estimées à 44,1 millions d’hl

Publié le 04 octobre 2013

Entre-deux-Mers
Fin de vendanges dans la précipitation

Publié le 02 octobre 2013

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin