Actualités viticoles

Thomas Thévenoud Nouveau défenseur du vin

Publié le mardi 02 septembre 2014 - 15h08

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Pour son premier déplacement en tant que nouveau secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger, Thomas Thévenoud a choisi la coopérative viticole de Lugny (Saône-et-Loire). Il a promis de promouvoir le vin à travers le monde.

Thomas Thévenoud a réservé sa première sortie à la cave de Lugny en Saône-et-Loire. © C.MICHELIN

Thomas Thévenoud a réservé sa première sortie à la cave de Lugny en Saône-et-Loire. © C.MICHELIN

Angleterre, États-Unis, Belgique... La cave de Lugny exporte. Elle réalise 35 % de son chiffre d’affaires annuel (11,5 millions sur 33 millions d’euros) à l’étranger, contre seulement 5 % pour la vente directe. Une activité « incontournable », a insisté Marc Sangoy, le président de la coopérative, en présentant ces chiffres le 1er septembre à Thomas Thévenoud, nouveau secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur venu visiter la cave.
250 exploitations et 50 salariés en dépendent directement. Évidemment, l’euro « fort » est un frein parfois. Car le « principal handicap » pour pénétrer certains marchés étrangers reste la compétitivité. « Il faudrait baisser le coût de la main-d’œuvre, diminuer les charges et nous simplifier l’embauche », a réclamé Marc Sangoy.
Michel Barraud, président de la Fédération des caves coopératives Bourgogne-Jura, a souligné que « le vin est le deuxième contributeur à l’export. Mais, contrairement à l’aéronautique, tout est produit chez nous en terme de valeur ». Il a regretté que les coopératives n’aient toujours pas droit au Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE).

EXPORTER LE MADE IN FRANCE

Devant ses hôtes, Thomas Thévenoud a affiché sa volonté « d’aider les entreprises qui veulent gagner des parts de marché ». Visiblement, l’ancien député du Mâconnais a été marqué par l’histoire de son prédécesseur, Henri Boulay, fondateur de la cave de Lugny. « J’ai insisté pour que ma première sortie soit en Saône-et-Loire et plus particulièrement dans une coopérative de producteurs qui se démènent pour trouver des solutions », a-t-il expliqué.
Thomas Thévenoud veut « exporter le “made in France” » et inculquer « à chaque Français, le “Welcome in France” » pour améliorer l’accueil touristique de notre pays, première destination mondiale mais seulement troisième en terme de « panier moyen » dépensé.
Le directeur de la cave, Édouard Cassanet, lui a présenté une publicité vantant les charmes du chardonnay de Bourgogne aux Américains, interdite en France en raison de la loi Évin car on y voit une jeune femme souriante, un verre à la main.
« Le vin contribue au rayonnement de la France. Il ne faut pas être honteux et oser en parler. Je vais poser des flacons sur les bureaux des présidents et ministres que je rencontrerai à travers le monde », a promis le secrétaire d’État tout en expliquant qu’il avait déjà commencé lors de la Convention des ambassadeurs de France, samedi dernier.

Cédric Michelin

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bourgogne
Une belle récolte, à condition de trier en rouge

Publié le 17 septembre 2014

Bourgogne
La production obtient des réserves

Publié le 09 septembre 2014

USA
Le marchand de vins Rudy Kurniawan finit en prison

Publié le 08 août 2014

Côte-d’Or 
Les vignerons grêlés veulent des gestes forts de l’État

Publié le 02 juillet 2014

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin