Actualités viticoles

Taille mécanisée Des essais plutôt concluants dans l’Hérault

Publié le mardi 19 juin 2012 - 17h11

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Après cinq années d’essais sur la taille mécanisée, la chambre d’agriculture de l’Hérault tire un bilan plutôt positif de cette technique qui, au final, s’avère avoir peu d’impact négatif, autant sur la vigne que sur la qualité des raisins et les vins produits.

Taille mécanisée : des essais plutôt concluants. © M. GASARIAN

Taille mécanisée : des essais plutôt concluants. © M. GASARIAN

Depuis cinq ans, Nathalie Goma-Fortin, responsable de l’expérimentation à la chambre d’agriculture de l’Hérault, mène des essais de taille mécanisée de précision sur trois cépages (chardonnay, cabernet sauvignon et marselan) implantés sur cinq parcelles. Les vignes sont taillées avec un maximum de deux yeux francs. Une reprise manuelle est donc effectuée après passage de la machine. Voici les observations de Nathalie Goma-Fortin.

Le volume de production en taille mécanisée est de 30 à 35 % supérieur à celui du témoin en cordon de Royat.

Au bout de cinq ans, les vignes taillées mécaniquement ont un aspect plus buissonnant et sont moins hautes que les cordons de Royat car les rameaux sont moins longs.

La taille mécanisée n’a qu’une légère influence sur la contrainte hydrique. Les essais sont implantés sur des sols à bonne réserve hydrique, mais avec quelques zones séchantes. Dans les situations limitantes en eau ou chargées en raisins, le ralentissement de la croissance est parfois plus précoce sur les vignes en taille mécanisée que dans les témoins.

Globalement, on observe peu de différences de maturité. Le cabernet sauvignon fait exception avec un décalage de maturité d'environ une semaine. A date de vendange égale, les raisins de taille mécanique ont un degré plus faible de 1% vol max. Il faut attendre 7 jours pour combler cet écart. Et à ce moment-là, on observe que les raisins en taille mécanique sont moins acides que ne l'étaient, 7 jours plus tôt, les raisins récoltés sur les vignes en cordon de Royat.

Ce décalage dans la maturité, ainsi que les grappes plus lâches, explique sans doute la meilleure résistance des raisins de taille mécanique au botrytis, à date de vendange identique.

En année de forte pression, l’oïdium est plus difficile à contenir sur les vignes en taille mécanique, vraisemblablement du fait de la plus forte densité de végétation qui gêne la bonne pénétration des produits de traitement.

Au niveau des vins finis, les profils sont très proches. Pour certains cépages comme le chardonnay, il n’existe pas de différence significative en dégustation triangulaire avec un jury de dégustateurs non professionnels. Pour les rouges, les dégustateurs perçoivent une différence en défaveur de la taille mécanisée. Ces produits correspondent au standard qualitatif des vins d’entrée et de moyenne gamme.

M. T.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin