Actualités viticoles

Symptômes de dépérissement L’IFV enquête sur le porte-greffe 161-49 C

Publié le jeudi 08 novembre 2012 - 08h52

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Depuis quelque temps, des jeunes parcelles de vigne greffées sur le porte-greffe 161-49 C présentent des symptômes de dépérissement. L’IFV lance une enquête nationale pour faire l’inventaire de la situation et voir quelles sont les causes qui favorisent ce phénomène.

Symptômes de dépérissement : l’IFV enquête sur le porte-greffe 161-49 C. © L. TORREGROSA/SUPAGRO

Symptômes de dépérissement : l’IFV enquête sur le porte-greffe 161-49 C. © L. TORREGROSA/SUPAGRO

Depuis trois à quatre ans, des jeunes vignes greffées sur le porte-greffe 161-49 C montrent des signes de dépérissement, essentiellement en région méridionale. « Au départ, le phénomène était ponctuel, mais là le nombre de cas signalés augmente », rapporte Pascal Bloy, le directeur du pôle national matériel végétal à l’IFV.

Le porte-greffe 161-49 C est un porte-greffe délicat. Pour cette raison, il avait été un peu mis de côté pendant longtemps, sauf en Bourgogne, dans les Charentes ou en Alsace.

Depuis une vingtaine d’années, il a été remis au goût du jour, car c’est un porte-greffe qualitatif. Mais dans certains cas, des souches s’affaiblissent progressivement. S’agit-il d’un phénomène apparenté à une thyllose classique ? Ce porte-greffe a-t-il été implanté dans des situations qui ne lui conviennent pas ? A-t-il été greffé avec des variétés qui ne le lui vont pas ? Le changement climatique joue-t-il un rôle ? Autant de questions que les techniciens se posent.

Pour mieux appréhender le problème, l’IFV lance donc une grande enquête nationale. Tous les vignerons qui possèdent du 161-49 C sont invités à y répondre. La chambre d’agriculture du Var a d’ores et déjà adressé un questionnaire aux viticulteurs de son département.

L’objectif est de faire un inventaire de la situation et de voir quelles sont les causes qui favorisent ce dépérissement. Pour mener à bien cette enquête, l’IFV a recruté une personne dédiée.

Un porte-greffe délicat

Certes le porte-greffe 161-49 C est un porte-greffe difficile qui ne s’adapte pas à tous les types de sol. Il n’aime pas les sols compacts et hydromorphes. Il est très sensible à la thyllose.

La thyllose est un désordre d’origine physiologique qui tire son nom des thylles : des bouchons de gomme qui obstruent les vaisseaux conducteurs du porte-greffe ce qui peut provoquer dans certains cas soit un flétrissement brutal de la végétation, le folletage, soit une diminution progressive de la vitalité des ceps.

Le folletage est la manifestation d’un excès de transpiration du végétal par rapport à ses capacités d’absorption en eau. Ce phénomène a généralement lieu en période sèche et ventée. Il se traduit par un brusque dessèchement du cep.

C. S.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Alsace
Inauguration d’une plateforme de vinification expérimentale

Publié le 05 septembre 2012

Enquête
La mention sans sulfite, un petit plus valorisable

Publié le 24 août 2012

Vin 
Deux nouveaux calculateurs sur le site de l’IFV

Publié le 23 juillet 2012

Enquête InterLoire-Ipsos
Les bars à vins sont confiants dans l’avenir

Publié le 08 février 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin