Actualités viticoles

Sulfites Fin de l’enregistrement obligatoire

Publié le mardi 17 avril 2012 - 15h53

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La Commission européenne a supprimé l’obligation d’enregistrer toute addition de sulfites au moût ou au vin dans les registres de manipulations de cave (Journal officiel européen du 12 avril). Les vignerons indépendants d’Europe (Cevi), qui soulignaient l’inutilité de cette mesure depuis 2008, se réjouissent de cette décision.

Sulfites : fin de l’enregistrement obligatoire. © C. WATIER

Sulfites : fin de l’enregistrement obligatoire. © C. WATIER

Dorénavant, les vignerons ne seront plus obligés d’indiquer tous les apports de sulfites faits à leurs moûts et vins dans les registres de manipulation de cave, comme le leur imposait le règlement CE 436/2009. La fin de l’enregistrement obligatoire du SO2 a en effet été annoncée au Journal officiel européen, le 12 avril dernier.

La raison de sa suppression ?  La « réduction des charges administratives » et parce que « les sulfites sont ajoutés à différentes étapes de la production et de la manutention du vin et que la teneur finale ne correspond pas à la somme des sulfites indiqués », justifie le règlement.

La Confédération européenne des vignerons indépendants (Cevi) a fait part de leur satisfaction à l’annonce de cette décision. Dans un communiqué de presse du 17 avril, elle a rappelé que cette mesure avait été prise « in extremis, lors de la réforme de l’OCM vin de 2008 », « sous la pression des pays nordiques et des consommateurs ».

Jugeant la mesure inutile et inapplicable, elle s’était mobilisée avec l’ensemble de la filière viticole pour demander sa suppression.

« Nos petites entreprises de vignerons indépendants sont particulièrement pénalisées par la lourdeur de la bureaucratie et des tâches administratives à accomplir. Nous disons oui à la traçabilité et au respect des consommateurs, mais non à la surenchère administrative inutile », a argumenté Thomas Montagne, président de la Cevi, dans le communiqué.

Les vignerons indépendants d’Europe sont donc ravis d’avoir été entendus.

 

M. B.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vin bio
Enfin un règlement européen

Publié le 08 février 2012

Val de Loire
Pas de relation entre manque de SO2 et les défauts liés aux Brett

Publié le 08 juillet 2011

Œnologie
Un nouveau procédé pour diminuer la teneur en SO2 des vins

Publié le 09 février 2011

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin