Actualités viticoles

Suisse Une nouvelle variété résistante aux maladies

Publié le mardi 16 avril 2013 - 16h35

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Agroscope, la station de recherche publique suisse, lance Divico, son premier cépage doté d’une résistance élevée au mildiou, à l’oïdium et à la pourriture grise. La qualité de ses vins se rapproche de ceux du Gamaret, une autre de ses obtentions déjà testée dans le Beaujolais.

Divico, un cépage doté d’une résistance élevée au mildiou, à l’oïdium et à la pourriture grise.

Divico, un cépage doté d’une résistance élevée au mildiou, à l’oïdium et à la pourriture grise.

« Le nouveau cépage Divico est le fruit d’un croisement entre le Gamaret et le Bronner, une obtention de l’Institut de Fribourg (Allemagne) porteuse des gènes de résistance au mildiou et à l’oïdium provenant de vignes sauvages américaines et asiatiques et sélectionnée après croisements successifs avec des variétés européennes destinées à améliorer les aspects qualitatifs », indique la station de recherche publique suisse Agroscope dans un communiqué paru le 15 avril.

« Divico présente une résistance élevée au mildiou, à l’oïdium et à la pourriture grise. Selon la pression des maladies, un à trois traitements phytosanitaires peuvent être préconisés autour de la floraison », poursuit le communiqué.

« Les mérites de Divico ne se limitent pas seulement à sa bonne tenue face aux maladies. Sa vigueur relativement élevée ainsi que son port semi-érigé le prêtent bien au palissage et sa productivité moyenne, comparable à celle du Gamaret, ne nécessite pas de régulation systématique de la récolte. »

Les raisins de Divico doivent être récoltés tardivement, comme ceux du Gamaret, un cépage qu’il faut avoir la patience de laisser mûrir sur souche pour voir disparaître les notes végétales dans les vins, alors même qu’il s’enrichit peu en sucres en fin de saison.

« Avec un niveau de maturité élevé, Divico a les capacités requises pour produire des vins très riches en couleur et en tannins de bonne qualité. Il possède également une personnalité aromatique intéressante qui laisse entrevoir un avenir prometteur comme vin de cépage ou d’assemblage », affirme Agroscope.

Les chercheurs ayant obtenu ce cépage prélèveront des greffons cet hiver afin de les confier, pour multiplication, à des pépiniéristes. Cette nouvelle variété sera donc disponible dès 2015 en plants standards sur le marché suisse. Du matériel certifié suisse pourra être diffusé à partir de 2017-2018.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Jean-Laurent Spring, chef de groupe en viticulture.

E-mail : jean-laurent.spring@agroscope.admin.ch

Courrier : Station de recherche Agroscope Changins-Wädenswil ACW
50 route de Duillier
Case Postale 1012
1260 Nyon 1
Suisse

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bourgogne
Des pompes dans les vignes pour vider l’eau

Publié le 07 mai 2013

Val de Loire
Coup de gel sur le Saumurois

Publié le 02 mai 2013

Champagne
Non à un projet d'interdiction de fertiliser les vignes en pente

Publié le 12 avril 2013

Val de Loire
La première cuvée des écoliers d’Amboise

Publié le 09 avril 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin