Actualités viticoles

Sondage  Les viticulteurs bien impliqués dans l’agroécologie

Publié le lundi 02 février 2015 - 17h00

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Selon un sondage BVA dévoilé le 30 janvier, 93 % des agriculteurs sont déjà engagés dans l’agroécologie. Parmi eux, les viticulteurs sont ceux qui mettent en place le plus de démarches en ce sens.

L’institut BVA a dévoilé les résultats d’un sondage* réalisé auprès des agriculteurs. Il révèle que 93 % d’entre eux sont déjà engagés dans au moins une démarche agroécologique et 72 % dans au moins trois démarches. 10 % les ont même déjà toutes mises en œuvre.

Pour cette étude, l’institut a présenté six démarches agroécologiques à un échantillon d’agriculteurs :
• limitation des intrants ;
• amélioration de la qualité des sols ;
• préservation des ressources en eau ;
• favoriser le rôle de la faune auxiliaire ;
• recherche d’autonomie en limitant les achats extérieurs ;
• apport de plus de valeur ajoutée aux productions.
Et leur a demandé lesquelles ils avaient déjà mises en place. Il ressort que la limitation des intrants et la préservation des sols sont les deux démarches privilégiées.

Il s’avère, en outre, que les viticulteurs sont de très bons élèves. Comparés aux autres filières, ils sont plus nombreux à mener plusieurs opérations de front. À côté de la réduction des intrants (pour 82 % d’entre eux), de l’amélioration de la qualité des sols (86 %), ils mettent en œuvre des mesures de préservation des ressources en eau (75 %), améliorent la biodiversité (71 %) et apportent plus de valeur ajoutée à leur production (62 %).

LA VITICULTURE, UN BON ÉLÈVE

Pour mettre en place des démarches agroécologiques, la plupart des agriculteurs (67 %) ont recours à des échanges d’expériences et/ou à des démarches collectives. 40 % font appel à des pratiques innovantes, comme le biocontrôle, et 33 % à la formation continue. Sur ce dernier point, les viticulteurs sont plus nombreux : 44 %.

Toutefois, certains freins au développement des mesures agroécologiques ressortent, comme le coût, l’augmentation du temps de travail et les contraintes réglementaires.

*Ce sondage a été réalisé du 18 décembre 2014 au 7 janvier 2015 par BVA pour le compte du ministère de l’Agriculture auprès de 655 agriculteurs représentant tous les secteurs : grandes cultures, polyculture-élevage, élevage, viticulture, arboriculture-maraîchage et horticulture-pépinière.

Christelle Stef
La Vigne - Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin