Actualités viticoles

Sondage 46 % des internautes françaises consomment du vin de façon hebdomadaire

Publié le jeudi 26 mai 2011 - 16h35

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La femme est-elle l'avenir du vin ? Une chose est sûre, il n'y a pas une consommatrice de vin mais des comportements différents suivant l'âge et la culture du pays d'origine. Vinexpo a interrogé près de 10 500 femmes internautes dans cinq pays (France, Royaume-Uni, Hong-Kong, Allemagne et États-Unis) pour mieux cerner leur façon de consommer du vin.

La femme est-elle l'avenir du vin ? © P. ROY

La femme est-elle l'avenir du vin ? © P. ROY

Cette enquête, réalisée entre mars et avril 2011, met en exergue des différences culturelles importantes : la Française est plus souvent consommatrice régulière, les Américaines sont les plus décomplexées, les Hongkongaises ont une image très positive du vin...

Presque 44 % des internautes sondées déclarent consommer au moins une fois par semaine et moins d'une femme sur quatre affirme goûter que « très rarement » du vin. Les commentateurs de l'enquête relèvent un lien entre la maturité et la fréquence de consommation. En clair, plus les amatrices prennent de l'âge plus elles dégustent régulièrement.

On note aussi que les Françaises ont une consommation régulière un peu supérieure à la moyenne mondiale : presque 46 % boivent du vin au moins une fois par semaine.

Le vin rouge a toujours la faveur mais fléchit. Presque 16 % des femmes interrogées déclarent consommer surtout du vin rosé. La gent féminine est clairement un moteur pour cette catégorie de vin. Pour mémoire, la consommation de vin rosé représente 8,8 % de la consommation mondiale de vin selon une autre étude de Vinexpo.

Pour 85 % des sondées, le fait de déguster est un « moment de plaisir ». Plus curieusement, 16 % des Hongkongaises estiment que le vin « améliore leur image », contre seulement 1,6 % des Françaises...

Lorsque l'on demande aux internautes femmes d'évaluer leurs connaissances en matière de vin : surprise ! 58 % considèrent qu'elles sont aussi compétentes que les hommes en la matière et même une sur dix affirme mieux s'y connaître. Les Américaines sont les plus décomplexées, avec 67 % des femmes qui estiment connaître le vin aussi bien que les hommes. Plus timides, les hongkongaises ne sont que 24 % de cet avis.

Les deux premiers critères dans leur choix d'un vin sont l'origine (62 %) et les cépages (49 %). Le prix n'est que le troisième critère. Il était le premier selon la même enquête réalisée en 2009... L'origine est le critère le plus important pour les Françaises (70 %) alors que c'est le prix qui domine pour les Anglaises (50 %). Pour les Américaines, c'est le cépage qui arrive en tête.

Autre distinction : le moment de consommation. 18 % des Françaises boivent du vin à l'apéritif contre 1,6 % des Allemandes et 4 % des Anglaises. Une idée à exporter ?

A. A.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vente
Terra Vitis s’enracine à Vinexpo

Publié le 22 juin 2011

Vinexpo
Les visiteurs présents, mais l’organisation critiquée

Publié le 21 juin 2011

Vinexpo
Une inauguration en forme de rappel à l’ordre et de symbole politique

Publié le 20 juin 2011

Bordeaux
Une formation de tractoriste… au féminin

Publié le 16 juin 2011

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin