Actualités viticoles

Sécheresse Les vignes commencent à souffrir

Publié le mercredi 01 juin 2011 - 11h42

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Dans plusieurs régions, le manque d'eau commence à se faire ressentir. La vigne ralentit sa croissance. Des symptômes de stress hydrique sont déjà visibles.

Sécheresse : les vignes commencent à souffrir © CHAMBRE AGRICULTURE CÔTE D'OR

Sécheresse : les vignes commencent à souffrir © CHAMBRE AGRICULTURE CÔTE D'OR

Le mois de mai a de nouveau été marqué par un déficit pluviométrique. En Alsace « La moyenne habituelle se situe entre 60 et 70 mm, la moyenne mesurée cette année est de 26 mm », relève le bulletin « De vigne en cave », édité par les chambres d’agriculture d’Alsace.

En Aquitaine selon le BSV : « Le cumul des pluies du mois de mai atteint 22 mm en moyenne (...). Depuis le début de l’année, le cumul moyen des précipitations est de 162 mm, soit 200 mm de moins que la moyenne des quatre dernières années. »

Résultat : les vignes commencent à souffrir. « La pousse est ralentie, des symptômes de stress hydrique sont observés régulièrement, ainsi que des carences en éléments minéraux (potasse et magnésie) », indique le BSV de l’Aquitaine du 31 mai.

Dans les Charentes : « La vigne pousse encore, mais il est clair qu’elle ralentit. On ne sait pas ce que ça va donner avec cette sécheresse. Les entre-cœurs sortent très jaune pâle. Le vignoble n’est plus aussi vert franc que d’habitude. La vigne commence à souffrir. Heureusement, la fleur s’est très bien passée », rapporte Stéphane Roy, vice-président du syndicat des viticulteurs bouilleurs de cru à Cognac.

Dans le Jura, viticulteurs et techniciens notent aussi un ralentissement de la pousse dans certains secteurs du vignoble. Ils observent aussi quelques symptômes d’échaudage sur le poulsard.

En Champagne, « le manque d’eau aura probablement des répercussions sur la constitution des baies, leur faculté de grossissement et donc sur le poids des grappes », écrit le CIVC dans le bulletin d’avertissements viticoles du 31 mai.

En Alsace et dans les Côtes-du-Rhône nord, les techniciens demandent aux viticulteurs de bien gérer les enherbements pour limiter le stress hydrique. En Alsace, ils recommandent un fauchage à ras ou un défanage chimique. Dans les Côtes-du-Rhône, ils insistent sur la nécessité de détruire les enherbements dans les zones sensibles.

C. S. et B. C.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Fortes chaleurs
Quelques dégâts d'échaudage

Publié le 30 juin 2011

Traitement par hélicoptère
La dérogation locale reconduite en Bourgogne

Publié le 03 juin 2011

Réforme de la Pac
Position commune des coopératives viticoles, fruitères et légumières

Publié le 31 mai 2011

Indre-et-Loire
Des effluents vinicoles contre la sécheresse

Publié le 31 mai 2011

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin