Actualités viticoles

Santé La consommation d'alcool, responsable de 49 000 morts en France

Publié le lundi 04 mars 2013 - 18h39

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Selon une étude publiée le 4 mars dans « The European Journal of Public Health », la consommation d’alcool a été à l’origine de 49 000 décès en France en 2009, dont 40 % surviennent avant 65 ans.

« L’alcool est responsable de 36 500 décès chez l’homme, ce qui représente 13 % de la mortalité totale masculine, et de 12 500 décès chez la femme, soit 5 % de la mortalité totale. » C'est ce que rapporte l’étude de Sylvie Guérin, Agnès Laplanche, Ariane Dunant et Catherine Hill, du service de biostatistique et d’épidémiologie de l’Institut Gustave Roussy, à Villejuif (Val de Marne), qui est paru dans « The European Journal of Public Health ».

« L’alcool est une cause importante de mortalité prématurée, puisqu’il est responsable de 22 % (près d’un sur quatre) des décès entre 15 et 34 ans, de 18 % (près d’un sur cinq) des décès entre 35 et 64 ans et de 7 % des décès à partir de 65 ans », souligne Catherine Hill.

« Les décès attribuables à l’alcool sont surtout des cancers (15 000 décès) et des maladies cardio-vasculaires (12 000 décès) », poursuit la chercheuse, qui juge que « les Français boivent beaucoup trop ! » S’y ajoutent notamment 8 000 morts dues à des maladies digestives (cirrhoses…) et autant dues à des accidents et des suicides. Le reste relève d’autres maladies dont des troubles mentaux liés à l’alcool.

Si on considère tout l’alcool consommé en France uniformément dans toute la population de 15 ans et plus, on obtient une consommation de 27 grammes d’alcool pur par adulte et par jour, ce qui correspond à 2,7 verres d’une boisson alcoolisée servie dans un café. 10 cl de vin à 12,5°, 25 cl de bière à 5°, 6 cl d’apéritif à 20° ou 3 cl d’alcool à 40° (whisky, pastis, gin, rhum…) correspondent à 10 grammes d’alcool pur.

Même à moindre dose, c’est-à-dire avec « 13 grammes d’alcool pur par jour, l’alcool fait plus de mal que de bien : à cette dose, de l’ordre d’un verre et demi par jour, l’alcool est néfaste car il entraîne 1 100 morts », relève-t-elle.

L’étude tient compte des effets protecteurs de l’alcool (à petite dose) pour certains risques, vasculaires en particulier.

AFP

Ces articles peuvent également vous intéresser

Fiscalité
La taxe sur les spiritueux contestée devant le Conseil constitutionnel

Publié le 26 février 2013

Droit du travail
L’employeur ne peut pas proscrire la consommation d’alcool

Publié le 05 décembre 2012

Vin
Le French paradox orphelin

Publié le 31 octobre 2012

Vin et santé 
7 % de la population intolérante au vin

Publié le 12 juillet 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin