Actualités viticoles

Salon Vinexpo fait le plein

Publié le mardi 17 mai 2011 - 18h16

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

2 400 exposants issus de quelque 44 pays ancrés sur 95 000 m² : la seizième édition de Vinexpo, se présente bien. « Le salon est plein. Nous attendons entre 45 000 à 50 000 visiteurs professionnels », a indiqué le 17 mai, lors d’une rencontre avec la presse, à Bordeaux, Robert Beynat, directeur général de ce grand salon du vin et des spiritueux.

Le salon se déroule à Bordeaux du 19 au 23 juin prochain. Avec une surface de 25 450 m², la France reste le premier pays exposant. L’Italie qui a réservé plus de 4 800 m², est le deuxième pays le plus représenté. « L’Italie est très agressive dans le bon sens du terme », confie Robert Beynat.

Viennent ensuite le Portugal, le Chili et surtout l’Argentine qualifiée de « grand concurrent d’ici cinq ans ». Ce pays se tourne de plus en plus vers l’export. Il est en passe de devenir « un gros joueur ».

Les sociétés de spiritueux, quant à elles, occupent 4 800 m², soit 12 % de la surface totale des stands.

Vinexpo qui affiche un chiffre d’affaires de 20 M€ et qui génère 70 M€ de retombées économiques, se dote de nouveautés. Les « tastings by Vinexpo » seront des séances de dégustation qui se dérouleront dans quatre salles au format laboratoire, cinq salles où l’on se tiendra debout ainsi que dans un « espace cocktail ». 150 personnes seront mobilisées pour l’accueil, le service et la traduction.

Pas moins de 20 000 verres seront utilisés chaque jour. Une façon de déguster tranquillement et de comparer, alors que sur les stands, la dégustation est avant tout commerciale.

Autre nouveauté : à partir de son Smartphone, chacun pourra avoir le plan du salon, des stands et se repérer facilement.

Pour la neuvième année consécutive, Vinexpo a confié au cabinet anglais IWSR (International Wine and Spirit Research) le soin de réaliser une étude sur la consommation mondiale et sur les perspectives à cinq ans. Que ressort-il ? Une poursuite de la hausse de la consommation de l’ordre de 1 % par an en volume et de 2 % en valeur, sachant que cette hausse s’effectuera aux États-Unis, en Chine et en Russie.

En 2012, les États-Unis devraient devenir le premier marché mondial de consommation de vins tranquilles devant l’Italie et la France. Du coup, Vinexpo n’exclut pas de revenir aux Etats-Unis. « D’ici à la fin de l’année, nous serons en mesure d’annoncer sous quelle forme nous envisageons notre présence sur le territoire américain », a indiqué Robert Beynat.

Reste le problème de la France qui devrait enregistrer une baisse de la consommation de l’ordre de 6 % d’ici cinq ans. « La France devra donc exporter plus. Ce sera difficile. Trop d’acteurs restent figés dans leurs certitudes », estime Xavier de Eizaguirre, président de Vinexpo.

Et d’ajouter : « Notre pays a beaucoup d’atouts, mais sa faiblesse réside dans le fait qu’elle fait mal ce que d’autres font mieux. Je veux parler des vins de masse. Pourquoi s’échine telle à en faire ? C’est une hérésie. Ne nous battons pas sur des vins bon marché. Concentrons-nous sur la qualité. »

C. G.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin