Actualités viticoles

Salon Rayon de soleil à Vinisud

Publié le lundi 20 février 2012 - 18h24

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La dixième édition du salon international des vins et spiritueux méditerranéens a ouvert ce lundi 20 février. Bonne nouvelle, elle démarre sur les chapeaux de roue. Les visiteurs sont au rendez-vous et les exposants ont le sourire.

Ouverture prometteuse pour le salon international des vins et spiritueux méditerranéens le lundi 20 février 2012. © G. HORCAJUELO/EPA/MAXPPP

Ouverture prometteuse pour le salon international des vins et spiritueux méditerranéens le lundi 20 février 2012. © G. HORCAJUELO/EPA/MAXPPP

« J’enchaîne les rendez-vous depuis 9 heures ce matin ! » Aurore Legrand, responsable commerciale du château Pas du cerf n’a pas eu une minute à elle depuis qu’elle a posé le pied sur son stand. Il se trouve dans le hall 10 où sont rassemblés les vins de Provence. Alentours, tous les exposants sont au travail.

« J’organise toujours en amont mes rendez-vous sur les salons, poursuit-elle. Mais, c’est la première fois à Vinisud qu’ils débutent si tôt une première journée de salon. J’ai déjà rencontré des acheteurs importants. Autrefois, ils arrivaient en fin de matinée. » Elle ajoute : « Le nombre d’exposants a augmenté, la concurrence s’accroît, il faut être de plus en plus efficace pour optimiser ses contacts. »

Dans le hall 11 où sont réunis les vins de la vallée du Rhône, le constat est identique. « Tous les grands metteurs en marché sont à quai, observe Jean-Michel Guiraud, responsable communication d’Inter-Rhône. Ils s’attendaient à recevoir davantage de monde que les autres années, les courants d’affaires repartant à la hausse. Cette première journée le confirme. »

Visiblement, ce sont surtout les acheteurs professionnels étrangers qui ont fait le déplacement. « Tous mes importateurs sont là, indique un vigneron du sud de la vallée du Rhône. Les Français, en revanche, ne se sont pas encore présentés. »

Croisé dans les allées du salon, un journaliste australien observe : « Il y a un mouvement de consommation global vers des vins plus authentiques, moins industriels, avec un intérêt croissant pour les vins bio. Les nectars du sud de la France ont une belle carte à jouer, sans compter qu’ils bénéficient d’un excellent rapport qualité/prix. »

Toujours d’après lui, les producteurs du sud de la France ont communiqué plus qu’à l’accoutumée sur leur présence sur le salon. En particulier via les réseaux sociaux.

Un bémol toutefois : plusieurs exposants soulignent que les acheteurs d'Europe du Nord semble moins présents qu'il y a deux ans, un phénomène qu'ils expliquent par le fait que le salon allemand Prowein se tiendra début mars, soit trois semaines plus tôt que d'habitude.

Quelque 33 000 visiteurs sont attendus cette année par les organisateurs pour 1 664 exposants.

C. Sa.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin