Actualités viticoles

Salon  Les ViniFilles enflamment Vinisud

Publié le lundi 20 février 2012 - 18h35

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Dimanche 19 février, à quelques heures de l’ouverture de Vinisud, les ViniFilles faisaient la fête au Jam, une salle de concert bien connue des Montpelliérains. Ambiance festive et rock’n’roll. Parking archi-comble. On se gare « à la montpelliéraine » sur les pelouses du Jam.

La soirée des ViniFilles, à la veille de Vinisud (20, 21, 22 février), est à guichet fermé. « Nous avons invité nos clients français et étrangers, lance Pascale Rivière, la présidente de l’association qui a vu le jour en 2009 et qui rassemble dix-neuf vigneronnes du Languedoc. Nous attendons quelque quatre cents personnes ! Nous voulons transmettre une autre image du vin : vivante, dynamique, colorée. Bref, rock’n’roll ! » ajoute-t-elle.

Pari réussi. Dès 19 heures, les invités affluent. Ils se dirigent d’abord dans une première salle où l’on peut déguster les vins des vigneronnes. Elles ont choisi de présenter leurs bouteilles sur des nappes noires, pour donner un ton décalé à cette première partie de soirée.

Ensuite, direction la salle de concert. Sur scène, les ViniFilles font leur show. Elles enchaînent un morceau de danse sur une musique latino. Puis, à 20 h 30, le concert rock démarre avec la Mal coiffée, un groupe féminin qui chante en occitan. « Nous venons du Minervois, terre de vin », revendique la chanteuse.

La salle se réchauffe. Le spectacle continue avec Les Gazelles de Bruxelles, encore des filles, avec une sacrée pêche au micro !

Les ViniFilles ont choisi cette soirée pour annoncer leur participation à ProWein et le lancement de la Revue des ViniFilles : une route des vins de leurs domaines. Elles ont conçu un dépliant avec une carte indiquant chacune de leurs exploitations et comportant une fiche signalétique de chaque ViniFille avec leurs photos, leurs coordonnées, leurs bons plans et, même, leurs gros mots préférés !
« Triple buse ! », c’est celui choisi par Isabelle Champart, du mas Champart. « Un vieux juron de mon enfance ! » écrit-elle. Elles révèlent aussi leurs antidépresseurs préférés. On retient celui de Pascale Rivière : « Les soldes quand je suis fauchée. »

Décidément, les ViniFilles ne font rien comme les autres. C’est ça le rock’n’roll.

C. Sa.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Percée du vin jaune 
30 000 visiteurs malgré le froid

Publié le 06 février 2012

Saumur Champigny
Le succès des Grandes Tablées

Publié le 04 août 2011

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (2)

mercredi 29 février 2012 - 19h42

Correction apportée

saturne
Voir son profil

Chanter en occitan

mercredi 29 février 2012 - 17h43

On ne dit pas chanter en "languedocien" mais chanter en occitan... Et l'Occitanie, comme vous le savez, s'étend bien au-delà des frontières du Languedoc.

vendanges
Voir son profil

Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin