Actualités viticoles

Rosés d’Anjou Tension sur les volumes

Publié le mardi 23 juillet 2013 - 09h42

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les sorties de chais de Cabernet d’Anjou et de Rosé d’Anjou sont supérieures aux volumes récoltés en 2012. Les stocks sont donc au plus bas. Le négoce demande une hausse des rendements pour la vendange 2013. La production se prononcera fin juillet.

« Nos rosés se vendent bien. Les marchés continuent à être porteurs », se félicite Yves Matignon, président des deux appellations (Cabernet d’Anjou et Rosé d’Anjou). © DR

« Nos rosés se vendent bien. Les marchés continuent à être porteurs », se félicite Yves Matignon, président des deux appellations (Cabernet d’Anjou et Rosé d’Anjou). © DR

La gestion des volumes de la prochaine récolte s’annonce très stratégique dans les appellations de rosés d’Anjou. Le négoce a besoin de produits et l’a fait savoir à la viticulture en lui demandant même d’augmenter un peu le rendement annuel.

« Le syndicat se positionnera fin juillet, répond Yves Matignon, président des deux appellations (Cabernet d’Anjou et Rosé d’Anjou) et producteur à Martigné-Briand (Maine-et-Loire). Mais nous sommes très prudents. Nous devons gérer l’équilibre entre l’offre et la demande. »

GÉRER LES HECTOLITRES DISPONIBLES

Car il ne s’agit pas d’orienter les cours à la baisse par un trop gros afflux de volumes. Pour l’heure, il s’agit surtout de gérer les hectolitres disponibles jusqu’à la prochaine mise en marché.

En cette fin de campagne, les sorties de chais seront supérieures à la récolte 2012. Selon les projections effectuées par le service économie d’InterLoire, elles devraient être de 309 000 hl en Cabernet d’Anjou, pour une vendange de 280 000 hl, et de 127 000 hl en Rosé d’Anjou, pour 104 000 hl récoltés. Conséquence inévitable : les stocks de fin de campagne seront faibles. En Cabernet d’Anjou, ils seront juste suffisants pour attendre la récolte 2013. Et le rosé d’Anjou manquera de produit.

CROISSANCE CONSTANTE

« Nos rosés se vendent bien. Les marchés continuent à être porteurs », se félicite Yves Matignon. En grande distribution française, le cabernet d’Anjou a progressé en 2012 de 10 %, avec plus de 185 000 hl vendus.

Historiquement orienté à l’export, le rosé d’Anjou a été implanté dans les linéaires depuis quatre ans avec une croissance constante. À plus de 50 000 hl en 2012, il a connu une progression de 27 %. Parallèlement, l’appellation a repris des couleurs aux Pays-Bas, depuis la chute des volumes suite au gel de 2008.

Patrick Touchais

Ces articles peuvent également vous intéresser

Champagne
Rendement 2013 fixé à 10 500 kg/ha

Publié le 23 juillet 2013

Cognac
Rendement record pour la prochaine récolte

Publié le 29 mai 2013

Val de Loire 
Bel été en rayon pour les rosés d’appellation

Publié le 25 octobre 2012

Vallée du Rhône 
Les retiraisons tardent

Publié le 06 septembre 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin