Actualités viticoles

Rosé En progression sur tous les fronts

Publié le lundi 18 février 2013 - 18h12

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La production mondiale de rosé est en hausse. La France reste leader sur ce segment, mais les exportations de ses concurrents progressent, selon un constat dressé par l'interprofession des vins de Provence.

Le 18 février à Paris, le Conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP) a dévoilé les derniers chiffres du marché des rosés dans le monde et en France. Tous sont en hausse.

La production mondiale de vins rosés a augmenté d’environ 8 % entre 2002 et 2011. Cette année-là, elle s’est élevée à 24 millions d’hl, soit 9 % de la production de vin tranquille. « La France reste le premier producteur mondial avec 6,5 millions d’hl en 2011. Mais elle fait face à la concurrence de nouveaux pays tels que l’Australie, le Chili ou l’Argentine », indique Michel Couderc, responsable études et économie au CIVP.

Des vins qui voyagent

Les rosés voyagent aussi de plus en plus alors qu’ils étaient historiquement des vins de consommation locale. En 2011, 31 % des vins échangés dans le monde étaient des rosés, contre 18 % en 2002. La France est la plus grosse importatrice de ces vins. L’Italie, l’Espagne ou les États-Unis en exportent de plus en plus.

La consommation en France a nettement progressé au cours des vingt dernières années pour atteindre 28 % du volume total des vins tranquilles. Cette hausse tient beaucoup aux jeunes de 18 à 24 ans et aux femmes, dont la consommation a grimpé de huit points en quatre ans.

La Provence, toujours leader

La Provence, avec 40 % de la production de rosé, reste le leader Français. C’est la région qui possède la plus forte notoriété auprès des consommateurs parmi toutes celles produisant des rosés. C’est aussi la plus vendue.

Une étude menée par le cabinet Wine Intelligence, en collaboration avec le CIVP, montre que plus d’une bouteille de vin sur quatre consommée en restauration traditionnelle est du rosé et que la Provence est trois fois plus proposée que son premier concurrent. « En GMS, plus de 40 % des vins de rosés AOC sont des rosés de Provence avec un prix moyen de 3,50 euros par bouteille », conclut Michel Couderc.

Forte de sa position en France, la Provence marque des points à l’étranger. Ses exportations ont progressé de 92 % entre 2002 et 2011, notamment vers la Belgique et les États-Unis. « Actuellement, 14 % des volumes de vin de Provence sont vendus à l’export », affirme Jean-Jacques Bréban, le président de l’interprofession des vins de Provence.

Moins de couleur, plus de douceur

Le centre de recherche et d’expérimentation du rosé a mené une étude sur plus de 1 000 vins rosés provenant de 26 pays. Entre 2004 et 2012, il constate que la couleur de l’ensemble des vins tranquilles a diminué dans tous les pays producteurs. Les intensités colorantes moyennes exprimées en nanomètre étaient de 0,80 en 2004, alors qu’elles étaient de 0,51 en 2012. En revanche, la teinte restait stable sur la même période. Les teneurs en sucre auraient tendance à augmenter (environ 4,4 g/l).

Certains pays ont des taux de sucre plus élevés, entre 4 et 12 g/l, alors qu’en France, les valeurs sont proches de 2 g/l.

Nathalie Pouzalgues, chercheuse œnologue au Centre du rosé, présentait également les premiers résultats d’une étude sur la typicité des rosés. Des microvinifications identiques ont été menées sur des raisins de grenache. Seul le type de sol et le microclimat étaient différents d’une modalité à l’autre. Des différences de couleur entre les vins étaient notables, ce qui incite Nathalie Pouzalgues à dire : « Les vins rosés ne sont pas que des vins technologiques, ils sont également des vins de terroirs. »

Grégory Pasquier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Provence
Succès de la première cuvée de Brad Pitt et Angelina Jolie

Publié le 08 mars 2013

Provence
Premier plan collectif de restructuration du vignoble

Publié le 20 février 2013

Vinitech
Les rosés inspirent le verrier Verallia

Publié le 28 novembre 2012

Gironde
Discussions autour de la revalorisation du prix du bordeaux rouge

Publié le 22 octobre 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin