Actualités viticoles

Restructuration L’Inao souhaite fermer dix centres

Publié le mercredi 05 juin 2013 - 17h37

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

La direction de l’Inao a présenté très récemment à son personnel et aux professionnels son plan de restructuration territoriale. Dix centres sur vingt-cinq disparaîtraient.

La proposition de fermetures de sites Inao doit être validée par le Conseil permanent ce 11 juin. Ce plan de restructuration « découle d’une vaste réflexion sur les missions et organisation de l’institut », précise-t-on au siège, à Montreuil-sous-Bois (93).

Ce plan prévoit la fermeture de dix sites en France sur les vingt-cinq qui composent l’institut en région. Parmi ceux-ci on note Narbonne (Aude) et Perpignan (Pyrénées-Orientales), appelés à se regrouper avec Montpellier (Hérault). Angers (Maine-et-Loire) devrait se rapprocher de Nantes (Loire-Atlantique) ou de Tours (Indre-et-Loire) et Bergerac (Dordogne) de Bordeaux (Gironde). Avignon (Vaucluse) et Hyères (Var) seraient regroupés sur un nouveau site à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

« Certains ne comptent plus que deux agents », précise l’Inao en insistant sur le fait que l’ensemble des personnels sera réaffecté sur les centres voisins. En clair : « On regroupe. »

Parmi les critères retenus, outre la taille du centre, le nombre de dossiers et de signes de qualité suivis a été prépondérant. Tout comme la situation géographique.

Évidemment, professionnels comme élus locaux sont montés au front dans les départements concernés. C’est le cas à Angers, où le sénateur UMP Christophe Béchu demande à « revoir la copie » en s’adressant au ministre de l’Agriculture. Ou encore dans le sud, où des parlementaires en appellent directement à l’Élysée.

Patrick Touchais

Ces articles peuvent également vous intéresser

Restructuration Inao
Les dix centres menacés en sursis

Publié le 12 juin 2013

Cognac
Un plan de restructuration pour homogénéiser le vignoble

Publié le 26 mars 2013

Provence
Premier plan collectif de restructuration du vignoble

Publié le 20 février 2013

Aquitaine
Le plan collectif de restructuration sur les rails

Publié le 14 février 2013

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (1)

L’Inao souhaite fermer dix centres

mercredi 12 juin 2013 - 17h54

Pourquoi citer un seul parlementaire (UMP), et non ceux du sud de la France? Est-ce à cause de leur appartenance au PS? A en citer un, il fallait aussi citer les autres. Cela ne me semble pas honnête. GF.
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin