Actualités viticoles

Réglementation du vin au verre « L’administration doit nous laisser le temps de nous retourner »

Publié le vendredi 11 février 2011 - 16h37

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Réaction de Jean-Pierre Chedal, coprésident de la branche des restaurateurs au Synhorcat, Syndicat national des hôteliers restaurateurs, cafetiers et traiteurs, (10 000 adhérents) suite aux récents rappels à l’ordre des Fraudes dans des établissements pratiquant la vente de vin au verre.

Jean-Pierre Chedal, co-président de la branche des restaurateurs au Synhorcat

Jean-Pierre Chedal, co-président de la branche des restaurateurs au Synhorcat

La Vigne : L’administration demande aux établissements pratiquant la vente de vin au verre d’utiliser des verres où figure la centilisation ?

Jean-Pierre Chedal : Notre syndicat a été informé de cette nouvelle demande des Fraudes il y a un mois. Comme il s’agit d’appliquer un texte de loi, en l’occurrence un décret de loi de 1935, nous n’avons pas le choix ! Nous devons rentrer dans les clous… Nous avons donc immédiatement prévenu nos membres adhérents…

La Vigne : Est-ce que cette nouvelle obligation pourrait être de nature à mettre un coup d’arrêt au développement du service du vin au verre en restauration ?

J.-P. Chedal : Non, je n’y crois pas. La vente de vin au verre est un véritable service, utile à tous. Pour le consommateur, cela permet de se faire plaisir avec un verre de vin de qualité sans prendre de risque en cas de contrôle d’alcoolémie. Pour les chefs d’établissements, c’est l’opportunité d’augmenter ses ventes de vin et surtout de mieux les valoriser. Quand un consommateur a le choix entre un gamay et un pessac-leognan au verre, il choisit plus facilement le second… Au final, tout le monde est gagnant.

La Vigne :
Qu’allez-vous faire pour vous mettre en conformité ?

J.-P. Chedal : Il nous faut trouver des verres à vin indiquant la centilisation. Certaines entreprises spécialisées dans l’équipement des restaurants proposent déjà de tels produits. Ensuite, il nous faut faire pression sur nos grossistes fournisseurs pour qu’ils nous livrent ces nouveaux outils… Nous allons aborder le sujet avec la fédération nationale des boissons (FNB), l’organisation professionnelle qui regroupe des distributeurs de boissons exerçant sur le marché de la consommation hors domicile. Il nous faut juste un peu de temps pour pouvoir nous organiser…

Propos recueillis par A. A.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vin au verre
Il faut bien des verres gravés

Publié le 10 février 2011

Rappel à l'ordre des Fraudes
La vente au verre en restauration nécessite un verre gravé

Publié le 08 février 2011

Consommation au restaurant
La vente du vin au verre se généralise

Publié le 28 janvier 2011

Ventes en restauration
Une nouvelle marque conçue pour le service du vin au verre

Publié le 22 décembre 2010

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin