Actualités viticoles

Récolte  Des prévisions revues à la baisse

Publié le jeudi 09 octobre 2014 - 14h03

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Selon les dernières prévisions du ministère de l’Agriculture, la récolte s’amenuise encore en Languedoc-Roussillon. Le ministère confirme en revanche les chiffres présentés au mois d’août, à l’exception de l’Alsace, du Val de Loire et du Sud-Est, en légère baisse.

Dans le Languedoc-Roussillon, la récolte n’est pas aussi généreuse qu’escomptée, notamment à cause de la sécheresse pré-estivale dans l’Aude et l’Hérault. ©P. PARROT

Dans le Languedoc-Roussillon, la récolte n’est pas aussi généreuse qu’escomptée, notamment à cause de la sécheresse pré-estivale dans l’Aude et l’Hérault. ©P. PARROT

Les prévisions de la récolte ont été de nouveau revues à la baisse en Languedoc-Roussillon. Le ministère de l’Agriculture annonce 12,1 millions d’hectolitres au 1er octobre, contre 12,4 millions le mois dernier. C’est 11 % de moins qu’en 2013. La situation est contrastée au sein de la région. L’Hérault et une partie de l’Aude ont été fortement impactés par la sécheresse hivernale et printanière alors que la production est en hausse dans le Gard et les Pyrénées-Orientales.

L’Hérault est le département le plus touché. L’ICV estime à 4,6 millions d’hl les volumes récoltés sur le département, soit un recul de 18,5 % par rapport à 2013 et presque 1 million d’hl de moins que la moyenne décennale. « Cette baisse globale cache de très grandes disparités. La baisse atteint 36 % autour de Béziers, 20 % et plus dans tout le centre du département et le bassin de Thau. Sur ces secteurs, les cépages précoces (merlot, chardonnay, syrah) ont été fortement atteints par la sécheresse hivernale et printanière », précise le laboratoire, dans une note sur le millésime 2014.

STABILITÉ DANS LE RESTE DU VIGNOBLE

À l’inverse, les secteurs du Piémont biterrois et des Coteaux AOC « ont beaucoup moins souffert et ont profité de l’effet grenache, généreux cette année, ainsi que du bon comportement des autres cépages traditionnels (carignan, cinsault) », précise l’ICV.

Dans les autres vignobles, les prévisions sont conformes aux chiffres avancés lors de la précédente note diffusée en août. Quelques régions, cependant, voient leur récolte corrigée. L’Alsace et le Val de Loire perdent 100.000 hl et les vignobles du Sud-Est, 140.000 hl. Mais, contrairement au Languedoc-Roussillon, ces régions affichent une hausse par rapport à 2013.

Michèle Trévoux

Ces articles peuvent également vous intéresser

Prévisions de récolte 
Les chiffres du ministère agacent la profession

Publié le 04 novembre 2014

Languedoc-Roussillon
Un premier semestre dynamique à l’export

Publié le 19 août 2014

Languedoc
Poussée de fièvre à propos de l’aide à l’enrichissement

Publié le 17 juin 2014

Languedoc
Rebond du marché du foncier viticole

Publié le 10 juin 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin