Actualités viticoles

Provence Moins de volume pour la récolte 2015

Publié le vendredi 16 octobre 2015 - 11h09

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le Conseil interprofessionnel des vins de Provence annonce une récolte « moyenne », à environ 1,26 million d’hectolitres, toutes couleurs confondues, pour l’année 2015. Mais l’interprofession assure qu’elle suffira pour alimenter les marchés.

Les vendanges en Provence sont terminées depuis fin septembre. ©CIVP/F.MILLO

Les vendanges en Provence sont terminées depuis fin septembre. ©CIVP/F.MILLO

Les vendanges dans le vignoble provençal sont terminées depuis la fin septembre 2015. Les deux paramètres, qualité et quantité, semblent être au rendez-vous cette année. « Le volume devrait se rapprocher de la normale, contrairement à 2014 qui était une année exceptionnelle », indique Michel Couderc, responsable économie au Comité interprofessionnel des vins de Provence (CIVP).

Selon les premières estimations de l’interprofession, le volume de vin global, toutes couleurs confondues, devrait atteindre environ 1,26 million d’hectolitres, soit une baisse de 8 % par rapport à 2014. Cette baisse touche les trois appellations : Côtes de Provence, Coteaux d’Aix-en-Provence et Coteaux varois en Provence. Le volume des rosés, qui représente près de 90 % de la production totale des vins de Provence, atteindrait, quant à lui, 1,12 million d’hectolitres, contre 1,23 million d’hectolitres en 2014.

PAS DE NOUVELLE FLAMBÉE DES PRIX EN VUE

La récolte 2014, très importante, avait permis, après deux ans de pénurie, d’apporter « un disponible suffisant pour animer les marchés ». Les ventes de rosés de Provence des trois appellations ont en effet progressé en 2015 dans l’ensemble des circuits de distribution, à l’exception de la grande distribution restée stable. La période estivale a notamment été « très favorable ».

On peut donc naturellement se poser la question : la récolte 2015, « plutôt moyenne en volume » selon le CIVP, sera t-elle suffisante pour alimenter tous les marchés ? Et surtout, une nouvelle flambée des prix est-elle à craindre ? Selon Michel Couderc, les volumes disponibles en 2016, issus des stocks restants et de la nouvelle récolte, devraient être suffisants.

« Nous avons reconstitué un stock de fonctionnement grâce à 2014, après huit années de stocks très faibles et de marché tendu, justifie l’expert. Malgré la récolte 2015 en baisse, le disponible à commercialiser reste donc stable, quasiment équivalent à 2015, à 1,31 million d’hectolitres. Cela devrait être satisfaisant pour alimenter les marchés. » Et donc éviter aux cours de s’envoler.

Juliette Cassagnes
Vitisphere - La Vigne

Ces articles peuvent également vous intéresser

Récolte 2015
47,7 millions d’hectolitres grâce à la pluie

Publié le 08 octobre 2015

Muscadet 
Gérer les volumes pour tenir les prix

Publié le 07 octobre 2015

Bordeaux
Des volumes « normaux » en rouges en 2015

Publié le 23 septembre 2015

Vallée du Rhône – Provence 
Une plateforme internet unique pour les DRM

Publié le 25 août 2015

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin