Actualités viticoles

Provence  La CAPL reprend Euralis Vins

Publié le jeudi 09 juillet 2015 - 15h20

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le groupe coopératif méridional reprend l’activité de conditionnement du vin dans le Sud-Est d’Euralis pour créer la Société viticole de services. Il élargit ainsi ses prestations dans ce domaine.

Thierry Castel, directeur commercial de la CAPL, Jacques Hilaire, président de la CAPL, Annie Gasser, directrice de la CAPL, Christian Peès, président d’Euralis, Marc Martin, DGA d’Euralis, Patrice Florentin, directeur administratif et financier de la CAPL, et Christian Mabler, directeur général de SVS. © C. SARRAZIN

Thierry Castel, directeur commercial de la CAPL, Jacques Hilaire, président de la CAPL, Annie Gasser, directrice de la CAPL, Christian Peès, président d’Euralis, Marc Martin, DGA d’Euralis, Patrice Florentin, directeur administratif et financier de la CAPL, et Christian Mabler, directeur général de SVS. © C. SARRAZIN

La Coopérative agricole Provence Languedoc (CAPL) étend un peu plus son champ à l’aval de son activité vigne. Déjà détentrice de 34 % du capital d’Alternative Embouteillage, elle vient d’acquérir Euralis Vins, la partie embouteillage dans le Sud-Est du groupe Euralis.

« L’approvisionnement en vigne constitue notre premier métier, a exposé Jacques Hilaire, le président de la CAPL, au cours d’une conférence de presse le 8 juillet, à Sorgues (Vaucluse), dans les locaux d’Euralis Vins. Nous intervenons du palissage jusqu’à la santé du végétal. Aujourd’hui, nous ajoutons une corde à notre arc. » Euralis Vins, qui regroupe deux marques d’embouteillage, Comodo et ESV, est rebaptisée Société viticole de services (SVS).

UN SERVICE COMPLET

La SVS (ex-Euralis Vins) effectue la mise en bouteilles à la propriété grâce à onze camions mobiles plus deux supplémentaires pour le bib. Par ce biais, elle conditionne l’équivalent de 23 à 30 millions de cols par an dans la vallée du Rhône, en Provence et dans le Languedoc.

« Nous mettons en bouteilles à la propriété pour des caves particulières, des structures coopératives et des entreprises de négoce, indique Christian Mabler, directeur général d’Euralis Vins et qui conserve ses fonctions à la SVS. Nous proposons également une prestation de filtration à la mise. »

Parallèlement, la SVS possède une unité de mise en bouteilles fixe à Sorgues, où elle conditionne 8 millions de cols. « Nous avons la particularité de proposer un service complet, poursuit le directeur. Nous assumons tout le cycle de préparation des vins, le conditionnement, le stockage et la logistique, en allant même jusqu’à la préparation de la commande. »

La CAPL dénombre à ce jour 350 clients et emploie une centaine de personnes. Elle a d’ores et déjà annoncé qu’elle prévoyait de nouveaux investissements au sein de la structure.

Chantal Sarrazin
La Vigne - Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bordeaux
Grands chais de France forme ses salariés à l’embouteillage

Publié le 23 janvier 2014

Sud-Ouest
Mise en bib novatrice pour la cave de Buzet

Publié le 16 décembre 2013

Consommation
Le bib est un achat de tête plus que de cœur

Publié le 28 novembre 2013

Embouteillage
L’union fait la force

Publié le 21 mai 2013

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin