Actualités viticoles

Provence À la reconquête de la grande distribution

Publié le vendredi 28 novembre 2014 - 16h07

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Grâce à une récolte 2014 en hausse, la Provence est d’attaque pour repartir à l’assaut des rayons des grandes surfaces. Circuit où elle est en recul faute de disponibilités au cours de la campagne dernière et à cause de ses prix en hausse.

Philippe Brel, président de la commission économique du conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP).

Philippe Brel, président de la commission économique du conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP).

« Après deux années de pénurie, nous retrouvons un niveau de récolte normal en 2014. Tout l’enjeu va consister à commercialiser ce volume avec fluidité. » Philippe Brel, le président de la commission économique du conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP) a donné le ton de la campagne 2014-2015, lors de l’assemblée générale de l’interprofession, le 28 novembre, à Brignoles (Var). 

Par rapport à la campagne précédente, la récolte 2014 est en hausse : + 10 % pour l’AOC Côtes-de-Provence, + 18 % pour l’AOC Coteaux d’Aix-en-Provence et + 11 % pour les Coteaux varois. Soit 1,3 million d’hectolitres, dont 80 % de rosé pour les trois appellations provençales. Au total, « les disponibilités à la vente progressent de 160 000 hl », a précisé Michel Couderc, le responsable économie du CIVP.

Pour la Provence, la campagne qui se profile est un défi. En 2013-2014, le cours moyen des rosés de Provence a frisé les 200 €/hl. Cette hausse, conjuguée à la baisse des disponibilités, a débouché sur un recul des ventes cumulées des rosés de Provence en grande distribution de -7 % en volume, à fin août 2014, selon les données d’Iri.

RECONQUÉRIR LES MARCHÉS PERDUS

Certes, dans le même temps, les ventes à l’export ont progressé de 11 % en volume, mais le circuit ne représente que 18 % des ventes du vignoble, contre 37 % pour la grande distribution française.

Au total, les sorties de chai ont reculé de 22 % en Coteaux d’Aix-en-Provence, de 12 % en Coteaux varois, et sont à l’équilibre pour les Côtes de Provence, avec près de 780000 hl.

La Provence veut reconquérir les parts de marché perdues dans ce circuit. « Nous avons dû considérablement ralentir les promotions l’an passé, souligne Philippe Brel. Cette année, nous allons retrouver cette dynamique commerciale. »

La communication des vins de Provence va par ailleurs être renforcée en 2015. Reste à savoir si cela suffira.

Chantal Sarrazin La Vigne -Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Languedoc-Provence
Une maturation sous pression

Publié le 28 août 2014

Marketing
Un négociant en vin de Provence cartonne avec sa vidéo

Publié le 13 janvier 2014

Embouteillage
L’union fait la force

Publié le 21 mai 2013

Provence
Premier plan collectif de restructuration du vignoble

Publié le 20 février 2013

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin