Actualités viticoles

Produits phytos  Des itinéraires pour des vins sans résidus

Publié le mardi 04 février 2014 - 12h55

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Vin, vigne et produits phytosanitaires… L’Association des œnologues de Montpellier s’est penchée sur ce thème brûlant d’actualité pour sa 31e Journée de rencontres œnologiques (JRŒ). Magali Grinbaum, de l’IFV, a expliqué comment s’y prendre pour obtenir des vins avec peu de résidus, voire sans.

Magali Grinbaum, responsable du laboratoire d’analyses de résidus à l’IFV d’Orange (Vaucluse). © C. GRILHE

Magali Grinbaum, responsable du laboratoire d’analyses de résidus à l’IFV d’Orange (Vaucluse). © C. GRILHE

Depuis 2011, l’IFV, Inter-Rhône et les chambres d’agriculture du Vaucluse, du Gard et du Roussillon, travaillent sur les itinéraires techniques qui permettent de limiter les teneurs en résidus de produits phytosanitaires dans les vins.

Lors de la 31e Journée de rencontres œnologiques organisée par l’Association des œnologues de Montpellier, Magali Grinbaum, responsable du laboratoire d’analyses de résidus à l’IFV d’Orange (Vaucluse) a présenté les premiers résultats de ce programme.

Les essais menés au vignoble ont montré que les teneurs en résidus dans les vins sont fortement liées au positionnement et au choix des molécules. L’IFV a atteint l’objectif zéro résidus détectés en appliquant les molécules connues pour ne pas passer dans les vins à partir du stade floraison (zoxamide, trifloxystrobine, quinoxyfen, mepanipyrim et fluazinam) et en positionnant avant fleur celles qui sont connues pour migrer dans les vins (mefenoxam, mandipropamid et penconazole). Dans le même essai, le témoin traité selon le calendrier classique contenait de faibles teneurs en résidus (de 1,3 à 16,7 µg/l, selon les matières actives).

ITINIÉRAIRES DE VINIFICATION

Différents itinéraires de vinification ont également été testés en blanc et en rouge pour savoir quelle pratique œnologique avait le plus d’impact sur la teneur en résidus. En blanc, le pressurage direct a été comparé à une macération pelliculaire de quatre heures. Aucune différence significative sur la teneur en résidus n’est apparue. Le niveau de turbidité, la souche de levure, l’ajout d’enzyme ou d’écorces de levures n’ont pas non plus donné de résultats significatifs.

La seule pratique qui permet de diminuer significativement la teneur en résidus de cinq molécules (iprodione, fenhexamide, boscalid, dimétomorphe et iprovalicarbe) est le charbon végétal. Ajouté en fin de fermentation alcoolique à 40 g/hl, il permet de réduire entre 80 à 96 % la teneur en résidus selon les matières actives.

En vinification en rouge, l’IFV a comparé la thermovinification à une vinification traditionnelle, ainsi qu’à une dizaine d’autres itinéraires (niveaux de turbidité, souche de levure, ajout d’enzyme, de cellulose au débourbage ; ajout d’écorces de levure, de gélatine et de chitine et dérivés de levures en fin de fermentation).

L’IMPACT DE LA THERMOVINIFICATION

Seule la thermovinification, avec débourbage à froid, a eu un impact significatif sur la teneur en résidus. Ce procédé a permis une réduction de 15 à 30 % des résidus selon la matière active par rapport à la vinification traditionnelle.

Ces essais sont poursuivis et étendus chaque année à d’autres molécules et à d’autres itinéraires. L’objectif est d’affiner les méthodes permettant de réduire la présence de résidus dans les vins, toujours source de polémique, même si les teneurs décelées sont toujours très en dessous des limites maximales autorisées sur le raisin.

Dans le « Guide Phytos 2014 » à paraître en février avec le n° 261 de « La Vigne », Magali Grinbaum revient sur tous ces essais à l’occasion d’une interview.

Michèle Trévoux

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bordeaux
La petite récolte 2013 surveillée de près

Publié le 27 janvier 2014

Pesticides dans les vins
Excell révèle ses résultats

Publié le 15 février 2013

Alsace
Inauguration d’une plateforme de vinification expérimentale

Publié le 05 septembre 2012

AOC Pomerol
Le Conseil d’État annule le cahier des charges

Publié le 17 avril 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin