Actualités viticoles

Prix des terres  Niveau inédit pour les AOP

Publié le vendredi 29 mai 2015 - 15h31

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

Le marché des terres viticoles est en progression en 2014, selon les dernières données de la FNSafer. Côté prix, la courbe ne cesse de grimper et permet aux vignes en AOP d’atteindre des records.

En Champagne, le prix de l’hectare atteint 1,123 million d’euros en 2014. ©C.THIRIET

En Champagne, le prix de l’hectare atteint 1,123 million d’euros en 2014. ©C.THIRIET

136 000 euros : c’est le prix moyen qu’il fallait débourser pour acquérir un hectare de vignes en AOP, en France, en 2014. En hausse de 3,6 % par rapport à 2013, ce niveau est « inédit » pour la FNSafer, même si les disparités régionales sont toujours aussi fortes.

En effet, le vignoble de Champagne tire toujours cette augmentation du prix du foncier vers le haut avec, cette année, une augmentation de l’ordre de 4,2 %. L’hectare y atteint ainsi, en 2014, 1,123 million d’euros. Loin des 11 900 euros que peut valoir en moyenne un hectare en région Languedoc-Roussillon, en petite hausse de 1,7 % par rapport à 2013. Mais le prix à l’hectare connaît des progressions non négligeables dans d’autres vignobles : la région Alsace-Est grimpe de 6,6 % (134 500 euros/ha), l’ensemble Bourgogne-Beaujolais-Savoie-Jura de 4,3 % (148 000 euros/ha) et la Vallée du Rhône-Provence de 2,8 % (40 000 euros/ha).

70 % DES TRANSACTIONS NON-AOP DANS LE LANGUEDOC

Les hectares de vignes non-AOP évoluent également (+5 % par rapport à 2013), pour atteindre une moyenne de 12 700 euros l’hectare. Les plus belles progressions s’affichent dans le Sud-Ouest (+7,7 %), la Vallée du Rhône (+6,2 %) et le Languedoc (+4 %). C’est d’ailleurs le vignoble languedocien qui participe le plus à la hausse des vignes hors AOP, selon la FNSafer : 70 % du marché des vignes nationales hors AOP s’y jouent et les prix y ont connu une augmentation de 13 % entre 2010 et 2014.

Presque partout, les échanges sont en hausse, à l’exception du bassin Bordelais-Aquitaine qui s’assagit après une période d’euphorie (-14 % des surfaces échangées entre 2013 et 2014).

En 2014, pour la France entière, 16 000 ha de vignes ont été échangés pour un montant total de 790 millions d’euros. La FNSafer pointe à nouveau la place toujours plus grande des personnes morales (GFA, SCI agricoles…) dans ses transactions. En 1993, elles étaient 16 % à capter les surfaces acquises. Elles sont 41 % en 2014.

Emilie-Anne Jodier
La Vigne - Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Languedoc-Roussillon
Forte hausse du marché du foncier viticole

Publié le 08 juin 2015

Languedoc 
Un groupe chinois souhaite investir dans les Corbières

Publié le 26 novembre 2014

Languedoc
Rebond du marché du foncier viticole

Publié le 10 juin 2014

Aquitaine
La Safer va aider les coopératives à garder leur potentiel

Publié le 30 mai 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin