Actualités viticoles

Prévisions de récolte  Les chiffres du ministère agacent la profession

Publié le mardi 04 novembre 2014 - 16h08

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Lors de la réunion de la Fédération des caves coopératives d’Aquitaine (FCVA), lundi 3 novembre, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer les prévisions de récolte trop précoces, et trop optimistes, du ministère de l’Agriculture.

Chaque été, le service ministériel des statistiques agricoles, l’Agreste, publie ses prévisions de récolte. Chaque été, sa première prévision est rarement proche des volumes effectivement produits et doit être révisée. Ce jeu de va-et-vient exaspère nombre de représentants professionnels, d’autant que le souvenir des estimations erronées de 2013 est encore dans les mémoires : parties de 46,6 millions d’hectolitres en juillet, elles étaient descendues à 42,3 millions d’hl en novembre.

« À qui profite le crime quand on annonce toujours des volumes aussi importants ? », s’est emporté Bernard Solans, président de la Fédération des caves coopératives d’Aquitaine, le 3 novembre, à l’issue d’une réunion de son organisation. Moins impulsif, mais tout aussi ferme, Stéphane Héraud, président de la Cave coopérative de Tutiac, siégeant au conseil spécialisé de FranceAgriMer et premier vice-président de la FCVA, dénonce « les méthodes d’estimation (fondée sur des interviews) et de publication (précoce), alors que les seules précipitations entre juillet et septembre peuvent modifier de 10 à 15 % les volumes ». Et de pointer du doigt : cette publication « a un impact important sur les négociations de démarrage de marché ».

DES ESTIMATIONS TROP APPROXIMATIVES

Malgré la prudence des experts, le millésime 2014 n’a pas fait exception. Mi-juillet, Agreste annonçait une récolte nationale à 46,4 millions d’hectolitres qu’il a révisée à 47 millions d’hl fin août, pour revenir à 46,5 millions d’hl début octobre. Un chiffre qui ne colle pas avec les estimations professionnelles livrées fin août par Jérôme Despey, président du conseil spécialisé vin de FranceAgriMer, lesquelles tablent sur une récolte 2014 de 45,4 millions d’hl. Comme quoi, il apparaît possible de s’approcher de la réalité avant la fin des vendanges.

Les représentants professionnels auront tout loisir de faire part de leur agacement lors de la rencontre, le 5 novembre prochain, de la filière avec la Direction générale des politiques agricole, agroalimentaire et des territoires (DGPAAT). La production, comme le négoce, souhaite que ces prévisions éclairent la campagne à venir plutôt que de l’embrouiller.

Alexandre Abellan
Vitisphere – La Vigne

Ces articles peuvent également vous intéresser

Récolte 2014
Le ministère maintient ses prévisions à 46,5 millions d’hectolitres

Publié le 12 novembre 2014

Récolte 
Des prévisions revues à la baisse

Publié le 09 octobre 2014

Marché du vrac 
À mi-campagne, les prix flambent

Publié le 17 mars 2014

Traitements phytosanitaires
De fortes disparités régionales

Publié le 10 octobre 2012

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin