Actualités viticoles

Pratiques œnologiques  Les contacteurs membranaires autorisés

Publié le vendredi 13 décembre 2013 - 15h29

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les protéines de pomme de terre, les autolysats de levures, les levures inactivées et les contacteurs membranaires viennent d’être autorisés par la Commission européenne.

L’Union européenne vient de permettre de nouvelles pratiques œnologiques récemment admises par l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV). La liste est parue au Journal officiel de l’Union européenne du 4 décembre 2013.

Parmi elles se trouve l’utilisation des contacteurs membranaires pour la gestion des gaz dissous des vins. « Cette technique peut être utilisée de la fin de la fermentation alcoolique jusqu’au conditionnement pour remplacer l’utilisation d’un appareil de barbotage ou des systèmes de type Venturi. Cette opération est effectuée par un œnologue ou un technicien qualifié. Le traitement doit être consigné dans le registre [de cave] », indique le règlement (UE) N°1251/2013. Les membranes utilisées doivent notamment répondre aux spécifications du Codex œnologique international publié par l’OIV.

PATATINE

Les levures inactivées ont également été inscrites au Journal officiel, sans que soient précisées leurs conditions d’utilisations ou leurs limites d’emploi.

Les matières protéiques issues de pomme de terre ou « patatine » peuvent désormais être utilisées pour la clarification. D’après des essais menés sur un moût de sauvignon blanc par la société Laffort, cette nouvelle colle d’origine végétale permet d’atteindre des turbidités équivalentes aux formulations à base de PVPP, colle de poisson, bentonite ou caséine pour une dose plus faible. Sur un vin de merlot, elle diminue le trouble au même niveau que l’albumine d’œuf, la gélatine ou à la bentonite. La patatine stabilise également la couleur comme la gélatine.

Enfin, l’adjonction d’autolysat de levures pour favoriser les développements des levures est désormais autorisée sur raisin et moût en fermentation et reste donc interdite une fois la fermentation terminée.

 

Grégory Pasquier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin