Actualités viticoles

Pollution L'eau interdite de consommation à Jonquières

Publié le mardi 21 décembre 2010 - 16h56

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Des quantités infimes d'un dérivé du terbuméton, un herbicide interdit depuis plusieurs années, ont été retrouvées dans le captage d'eau potable de Jonquières, dans le Vaucluse. Par mesure de précaution, les autorités ont interdit la consommation de l'eau du robinet.

L'affaire est relayée dans beaucoup de journaux. Le 20 décembre 2010, la préfecture du Vaucluse a annoncé dans un communiqué l'interdiction de la consommation de l'eau potable sur la commune de Jonquières dans le Vaucluse.

La raison ? La présence dans le captage de terbuméton-déséthyl, un métabolite du terbuméton, un herbicide qui était utilisé en viticulture, mais interdit depuis plusieurs années. Certes, les quantités retrouvées sont infimes : 0,11 et 0,14 µg/l, mais elles dépassent le seuil de potabilité de l'eau fixé à 0,1 µg/l. N'ayant pas de données précises sur la toxicité de cette molécule, les autorités ont donc appliqué le principe de précaution et suivi les prescriptions des services de l'Agence régionale de la santé.

La mairie et le distributeur d'eau vont mener des recherches pour déterminer l'origine de pollution dans le puit de captage. « Le terbuméton déséthyl est une molécule que l'on retrouve depuis quelques temps dans les analyses. Nous craignons qu'elle se soit fixée dans le sol et qu'elle se relargue petit à petit. Ce ne sont pas les pratiques actuelles des agriculteurs qui sont en cause mais plutôt celles antérieures », explique Stéphanie Garcia, ingénieur à la délégation territoriale de Vaucluse de l'Agence régionale de santé Paca.

Les autorités ont mis en place un plan de surveillance renforcé pour suivre l'évolution de la situation. Un hydrogéologue va être mandaté pour voir quelles sont les mesures qui pourraient être mises en place pour protéger le captage. Pour sortir de la crise, un traitement de l'eau au charbon actif sera nécessaire. Mais en attendant, l'eau risque d'être interdite à la consommation pendant encore quelques semaines.

C. S.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin