Actualités viticoles

Polémique Passe d’armes entre un vigneron et « La Revue du vin de France »

Publié le mardi 11 septembre 2012 - 11h25

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Hervé Bizeul, producteur du Clos des fées, dont les vins sont régulièrement salués par la critique, a décidé de ne pas participer à la sélection du Guide 2013 des meilleurs vins de France édité par « La Revue du vin de France ». Le Catalan a déclaré sur un forum « ne pas vouloir cautionner un système de passe-droit ». Depuis, la polémique fait rage sur la Toile…

Hervé Bizeul, producteur du Clos des fées.

Hervé Bizeul, producteur du Clos des fées.

Interrogé récemment via un forum de passionnés du vin, La passion du vin, sur les raisons de son absence dans le tout nouveau guide de « La Revue du vin de France », le Catalan Hervé Bizeul a déclaré qu’il n’avait « pas voulu fournir d’échantillons, n’acceptant pas les conditions de dégustation ».

Le producteur du Clos des fées, 38 ha en Côtes-du-Roussillon, a lui-même été journaliste avant de devenir un talentueux vigneron. Aussi, l’homme manie l’écriture avec une certaine facilité et expose par le détail son ras-le-bol vis-à-vis d’un « système de passe-droit ». Et d’affirmer notamment : « Devant notre refus [d’envoyer des échantillons], il nous a été proposé une visite "sur mesure" afin de goûter les vins qui n’avaient pas été proposés dans le collectif, pas à l’aveugle, dans un environnement privilégié (sur notre terrain…) en présence des explications du vigneron, sous son influence en fait, et pourquoi pas, autour d’un bon repas. »

Réplique immédiate d’Antoine Gerbelle, journaliste de la RVF. Sur le site de la revue, le grand reporter publie un billet d’humeur dans lequel il lâche : « Hervé Bizeul ne supporte plus les jugements de la presse, ceux-là même qui lui ont permis d’être connu du grand public. » Dans ce même article, la RVF précise les règles qui régissent l’élaboration de son fameux Guide vert. On y apprend que les domaines qui ont envoyé leurs échantillons sont dégustés étiquettes découvertes, « afin de pouvoir classer chaque propriété en rendant compte de la qualité de sa gamme et en jugeant l’homogénéité de sa production ».

Il n’en fallait pas plus pour enflammer Hervé Bizeul. Le Catalan publie sur le Net une lettre ouverte à Antoine Gerbelle : « Ainsi, vous ne dégustez pas à l’aveugle. » Puis la polémique gagne la Toile. Plusieurs blogs s’emparent du sujet. Chacun y va de son point de vue, de son commentaire… « Pour clarifier le débat, nous allons publier prochainement un article sur la dégustation à l’aveugle » et expliquer quand la RVF y a recours ou pas, annonce Antoine Gerbelle.

Gageons que la passe d’armes aura eu au moins le mérite d’aborder le sujet de la méthodologie des guides

A. A.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin