Actualités viticoles

Polémique Du faux champagne à l’investiture d’Obama

Publié le jeudi 10 janvier 2013 - 14h57

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le premier déjeuner officiel du second mandat du président des États-Unis, Barack Obama, se terminera sur une coupe de « champagne » produit en Californie, le 21 janvier au Capitole. La façon dont le menu officiel est rédigé irrite les producteurs français.

Le premier déjeuner officiel du second mandat du président des États-Unis, Barack Obama, se terminera sur une coupe de « champagne » produit en Californie. © O. DOULIERY/ABACAPRESS.COM

Le premier déjeuner officiel du second mandat du président des États-Unis, Barack Obama, se terminera sur une coupe de « champagne » produit en Californie. © O. DOULIERY/ABACAPRESS.COM

Le comité d’organisation de l’investiture du président Obama a publié mercredi le menu du repas de ce grand événement. Homard et riesling, bison et merlot et, en dessert, tarte aux pommes et « Korbel natural, special inaugural cuvée Champagne, California », un effervescent californien.

Pour être conforme à la réglementation en vigueur, le menu devrait préciser « California champagne » (champagne de Californie), en un seul bloc de mots. La différence peut sembler dérisoire, mais c’est ce qui a été convenu en 2006 lors d’un accord sur le vin et les appellations d’origine entre les États-Unis et l’Union européenne (Wine Accord). À l’époque, c’est la seule concession que les négociateurs européens avaient obtenue pour que les consommateurs comprennent qu’ils ont affaire à un vin de Californie et non de Champagne.

Protection juridique des signes de qualité

Idéalement, la France souhaiterait que l’utilisation du terme champagne soit exclusivement réservée aux vins produits en Champagne. Lors des vœux de bonne année, hier à l’Inao, le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a d’ailleurs réaffirmé que la protection juridique des signes de qualité faisait partie des objectifs 2013.

Mais entre la volonté française et les réalités internationales, il y a un pas. L’accord intervenu en 2006 entre l’Union européenne et les États-Unis n’étant pas rétroactif, « il autorise les producteurs américains qui utilisaient le mot champagne avant 2006 de continuer à le faire, mais ils doivent dire champagne de Californie ou champagne américain. Le lieu de production doit figurer juste à côté du terme champagne », explique à l’AFP Sam Heitner, le directeur du bureau du Comité interprofessionnel du vin de Champagne à Washington. Cependant, « la façon dont le communiqué de presse annonçant le menu est rédigé n’est pas correcte, ni légale aux États-Unis », souligne-t-il.

Hier, en milieu de journée le comité a précisé que le menu qui serait imprimé le jour du déjeuner indiquerait bien « California champagne », corrigeant ainsi la rédaction erronée.

A. A. avec AFP

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bandol
Conflit entre les producteurs et la mairie de Sanary-sur-Mer

Publié le 07 février 2013

Champagne
Cap sur la valeur

Publié le 17 janvier 2013

Stéphane Le Foll
« Les signes de qualité sont essentiels à notre agriculture »

Publié le 09 janvier 2013

Hausse des droits Inao
Pourquoi la Cnaoc a voté pour

Publié le 17 décembre 2012

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin