Actualités viticoles

Plan Ecophyto 2018 « On peut mieux faire » (Bruno Le Maire)

Publié le jeudi 27 octobre 2011 - 09h51

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

« Il y a une vraie satisfaction concernant la baisse des ventes de substances cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques de 87 % sur la période 2008-2010 », a noté Bruno Le Maire, mercredi, lors du troisième comité d’orientation du plan Ecophyto 2018. En revanche, le nombre de doses unités hors traitement de semences est en hausse de 2,6 % entre 2008 et 2010.

« Il y a une vraie satisfaction concernant la baisse des ventes de substances cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques de 87 % sur la période 2008-2010 », a noté Bruno Le Maire lors du troisième comité d’orientation du plan Ecophyto 2018, réuni le 26 octobre à Paris (une baisse due surtout au retrait des préparations les plus préoccupantes, NDLR).

En revanche, si les quantités de substances vendues ont diminué de 5 % en 2010, le Nodu (nombre de doses unités) pour les usages agricoles et non agricoles hors traitement de semences est en hausse de 2,6 % entre 2008 et 2010, essentiellement due aux herbicides.

« Je ne suis pas satisfait de ce résultat, a lâché le ministre de l’Agriculture. Il faut mettre la pression nécessaire pour que les résultats progressent. L’effort ne doit pas porter seulement sur les agriculteurs mais doit être collectif. Tout le monde doit s’y mettre. »

Concernant le Nodu des traitements de semences, calculé pour la première fois, il diminue en 2010 (-9 % par rapport à 2009), après une forte augmentation en 2009, due aux fongicides. Quant aux produits de biocontrôle, leur recours augmente de plus de 65 % sur la période 2008-2010.

Ces chiffres sont néanmoins à relativiser, l’effet climat étant important. Seule une variation sur plusieurs années permettra de lisser ce biais.

Les participants à ce comité devaient ensuite acter la création d’un neuvième axe du plan Ecophyto sur la santé des applicateurs. Un plan dont le coût sur trois ans s’élève à 270 millions d’euros.

Autre nouveauté : le lancement d’une campagne de sensibilisation dans « La France Agricole », « La Vigne » et 57 journaux de la presse quotidienne régionale du 27 octobre au 16 décembre 2011, pour un coût total de 877 000 euros.

Trois affiches (avec des photos de maïs, de vigne et de pommiers) abordent les thèmes de la formation avec le Certiphyto, de l’adhésion aux réseaux de fermes Dephy et des bulletins de santé du végétal. Des dépliants seront également diffusés.

A télécharger :

Note de suivi

Faits marquants de l'année 2011

Rapport Ecophyto en région

Fiches de suivi des actions

Lire également :

Certiphyto : les arrêtés précisent les conditions de dévrance (24 octobre 2011)

Ecophyto : près de 2/3 des internautes sceptiques sur l'efficacité d'un réseau de fermes de référence (sondage) (1er mars 2011)

Phytosanitaires : lancement du réseau de 1 000 fermes Dephy Ecophyto (24 février 2011)

 

F. M.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bruno Le Maire
« Ceux qui ne paient pas leurs CVO sont irresponsables »

Publié le 25 novembre 2011

Certiphyto
Les arrêtés précisent les conditions de délivrance

Publié le 25 octobre 2011

Certiphyto
Publication du décret réglementant le cadre du dispositif (JO)

Publié le 21 octobre 2011

Vinexpo
Une inauguration en forme de rappel à l’ordre et de symbole politique

Publié le 20 juin 2011

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin