Actualités viticoles

Pépinières Mercier  Des plants de vigne plus sains

Publié le lundi 12 septembre 2011 - 16h24

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le pépiniériste vendéen propose des plants plus sains vis-à-vis des champignons responsables des maladies du bois. Pour cela, il a développé « Clean Process », un nouveau procédé de fabrication comprenant de nombreuses désinfections du matériel végétal, des outils et des locaux de greffage.

« Depuis 2000, nous investissons chaque année plus de 4 % de notre chiffre d’affaires en R&D », explique Miguel Mercier, le directeur général des pépinières viticoles Mercier, à Vix, en Vendée. Et ces dernières années, le pépiniériste a fait des maladies du bois l’un de ses principaux axes de recherche. Ainsi, il a développé un nouveau procédé « Clean Process » qui permet de produire les plants les plus sains possible vis-à-vis des champignons responsables des maladies du bois.

L’entreprise ne souhaite pas dévoiler ce procédé qui fait l’objet d’un dépôt de brevet et d’une certification. On sait cependant qu’il consiste en un renforcement de la traçabilité lors de la collecte du matériel végétal et en un diagnostic sanitaire des porte-greffes et des greffons. Ensuite, les bois sont désinfectés puis stockés dans une chambre froide sous atmosphère contrôlée et ionisée.

Lors du greffage, les ateliers et le matériel sont continuellement désinfectés. Les plants sont contrôlés en sortie de greffage. Lors de la stratification, la serre et les boutures sont à nouveau désinfectées. Lors de la plantation, les supports de culture sont enrichis en mycorhizes, et les contrôles sanitaires sont continus. Enfin, lors du conditionnement, les plants sont une nouvelle fois désinfectés puis contrôlés.

« Avec les cleanplant, nous fournissons aux viticulteurs une base plus saine pour leur vignoble et nous contribuons ainsi à la résolution du problème. Malheureusement, plus nos connaissances progressent sur les maladies du bois et plus nous avons l’intime conviction que la solution sera globale et fonction d’une multitude de facteurs et de pratiques », précise Miguel Mercier.

C. S.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Internet
Un site d’offres d’emploi spécialisé dans le vin et la vigne

Publié le 10 octobre 2011

Faucheurs de vignes OGM 
Trois mois avec sursis requis à Colmar

Publié le 30 septembre 2011

Recensement agricole 2010
Moins de vignerons mais des exploitations plus grandes

Publié le 15 septembre 2011

Orage 
La grêle s’abat sur le vignoble de Saint-Estèphe

Publié le 01 septembre 2011

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin